Science

Manifestement, la récréation n’est pas encore terminée sur les marchés financiers, et je pense qu’on peut raisonnablement se demander si une part d’irrationnel n’est pas durablement installée. Deux exemples tous frais ce matin. Le premier avec l’inénarrable Elon Musk, dont l’influence est telle qu’il est désormais capable de provoquer des réactions en chaîne involontaires. Tenez, pas plus tard que cette nuit, l’action Samsung Publishing a flambé. Pourquoi ? Parce que la société coréenne détient 19,4% du producteur de musique SmartStudy, à l’origine de l’irritant “Baby Shark”, le clip aux 8,7 milliards de vues sur YouTube. Et alors ? Allez-vous me répondre. Elon Musk a juste twitté “Baby Shark écrase tout ! Plus de vues que d’êtres humains“. Voilà c’est tout. Le patron de Tesla est un faux naïf dans la plupart de ses saillies sur Twitter, mais je ne suis pas sûr qu’il l’ait vue venir, celle-là.

Dans la même veine, mais avec des montants bien supérieurs en jeu, revenons sur AMC Entertainment. La chaîne de cinémas américain est, avec GameStop, le symbole des “actions mèmes”, ces titres qui sont poussés par les communautés d’investisseurs particuliers au motif qu’ils sont injustement dénigrés par l’establishment, attaqués par les vendeurs à découvert ou que sais-je encore. Hier, AMC a émis 8,5 millions d’actions nouvelles au profit du fonds Mudrick Capital, pour 230,5 M$. Jusqu’ici, rien de bien original : le management aurait tort de se priver s’il peut se financer au sortir d’une période difficile pour le secteur. L’augmentation de capital express a été réalisée à un peu plus de 27 USD par titre. Je me dois de préciser que l’action a gagné 1400% depuis le début de l’année et qu’elle ne valait que 12 USD il y a une semaine. Sur la séance d’hier, le titre a encore pris 23% pour s’échanger autour de 32 USD. Or Mudrick Capital a vendu ses titres dans la foulée de leur réception avec une belle plus-value. Le pire dans cette affaire, c’est que l’annonce de la sortie du fonds n’a même pas provoqué de gros remous sur les cours. Pour ajouter l’injure à l’outrage, Mudrick a laissé entendre, selon une bonne source, que le titre est surévalué.

C’est bien joli de jouer le vieux révolté, mais après tout la société s’est financée, le fonds a gagné de l’argent et l’action a continué à monter. Tout le monde est content, non ? C’est un point de vue, mais cela ne m’enlèvera pas de l’idée que mélanger l’investissement et le casino crée une nouvelle poche de risque. Un collègue pragmatique me répète souvent que cela reste un épiphénomène qui resurgira ponctuellement dans l’actualité, sans pour autant constituer un danger. Il a peut-être raison après tout.

Les marchés actions dans leur ensemble ont affiché de belles performances en Europe hier, portés par les secteurs cycliques et les titres peu valorisés. Aux Etats-Unis, la clôture était plus contrastée avec là-bas aussi un biais assez marqué en faveur des thèmes qui ont dominé les allocations d’actifs ces derniers mois. Le secteur pétrolier était particulièrement en forme, comme la finance et les matériaux de base. En revanche, la santé a pris une teinte rouge vif. J’écrivais il y a quelques jours que les investisseurs hésitaient en mai sur la stratégie à tenir, avec quelques reports sur les défensives de qualité. Ce n’était pas du tout le cas hier où l’on a renoué avec les bonnes recettes des premiers mois de 2021. Dans un tel schéma, les technologiques ont à nouveau été un peu délaissées. Dans une version plus illustrée, cela donne des baisses de 12% pour Tesla et de 6% pour Apple en 2021, contre des hausses de 46% pour Exxon Mobil et de 30% pour JPMorgan Chase.

Les valeurs pétrolières ont encore été à l’honneur hier. L’OPEP+ s’est gardée de faire dérailler la mécanique bien huilée des cours pétroliers, en confirmant une trajectoire lente de croissance de la production. Cette volonté de ne pas ouvrir les vannes en grand alors que la croissance économique bat son plein maintient le baril sur une trajectoire ascendante. Le cartel n’a pas la tâche très compliquée en ce moment.

Les indicateurs avancés européens sont hésitants ce matin.

Les temps forts économiques du jour

Un seul indicateur d’envergure aujourd’hui, l’indice des prix à la production d’avril en zone euro (11h00). Ce matin, l’Australie a annoncé une croissance trimestrielle de son PIB de 1,8 %, un peu plus élevée que prévu.

La paire euro / dollar évolue à 1,2225 USD. L’or est repassé sous les 1900 USD l’once. Le pétrole reste solide à 70,50 USD le baril de Brent et à 67,90 USD le baril WTI. L’obligation d’Etat américaine affiche un rendement de 1,61 % sur 10 ans. Le Bitcoin se stabilise autour de 36 500 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Airbus : AlphaValue passe d’alléger à accumuler en visant 118 EUR.
  • Aryzta : Baader Helvea reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 1,40 à 1,50 CHF.
  • Beiersdorf : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 114 EUR.
  • BigBen : Genesta reste à l’achat fort avec un objectif de cours réduit de 26,90 à 24,80 EUR.
  • BP Plc : Cowen démarre le suivi à performance de marché en visant 330 GBp.
  • CD Projekt : AlphaValue passe d’accumuler à alléger en visant 161 PLN.
  • Cranswick : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 3700 à 4370 GBp.
  • Evonik : HSBC passe d’alléger à conserver en visant 26 EUR.
  • Ferguson : Jefferies reste à la charge avec un objectif de cours relevé de 10 581 à 11 560 GBp.
  • Fresenius SE : Goldman Sachs reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 44 à 46 EUR.
  • Grand City Properties : Commerzbank passe d’acheter à conserver en visant 26 EUR.
  • Greencore : Jefferies passe d’acheter à conserver en visant 140 GBp.
  • GTT : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 85 EUR.
  • Marks and Spencer : Berenberg reste à l’achat avec un objectif de cours relevé de 180 à 195 GBp.
  • MOL : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 2600 HUF.
  • Montea : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 108 EUR.
  • Motor Oil Hellas : Goldman Sachs passe de neutre à acheter en visant 17 EUR.
  • Royal Dutch Shell : Cowen démarre le suivi à surperformance en visant 1727,70 GBp.
  • RWE : AlphaValue passe d’alléger à accumuler en visant 35,90 EUR.
  • Tate & Lyle : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 855 GBp.
  • Vienna Insurance : HSBC passe de conserver à acheter en visant 27,20 EUR.
  • Vivendi : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 30,60 EUR.

En France

Annonces importantes

  • Stellantis discute d’une usine géante de batteries en Italie avec Rome.
  • Orange devrait supprimer 5 000 à 10 000 postes sur 3 ans, selon son intersyndicale.
  • Bluebell demande aux régulateurs de se pencher sur la scission d’UMG par Vivendi.
  • Saint-Gobain finalise la vente de Lapeyre à Mutares.
  • Bouygues a cédé 11,5 millions d’actions Alstom (3,1% du capital) à 45,35 EUR pour ne plus conserver que 0,16%.
  • Korian boucle le rachat d’Ita Salud Mental, spécialiste espagnol de la santé mentale.
  • JCDecaux lance son offre DOOH programmatique en France.
  • Ipsen lance une opération d’actionnariat salarié et un plan de rachat d’actions pour en neutraliser les effets.
  • Décès de Bruno Bich, l’ancien PDG de Bic.
  • Cnova veut lancer une augmentation de capital de 300 M€ “pour financer la forte accélération de sa croissance“.
  • Spineway acquiert Distimp.
  • Mersen a réalisé un placement privé USPP de 60 M$ plus 30 M€.
  • Adocia renforce son conseil d’administration.
  • Sercel (CGG) lance GPR300, une solution nodale pour l’offshore peu profond.
  • Nanobiotix embauche un nouveau directeur financier.
  • Lectra finalise l’acquisition de Gerber Technology.
  • Néovacs tire 2 M€ sur son OCEANE-BSA.
  • Adocia et DBV Technologies en présentation sur des conférences.
  • Noxxon produit du NOX-A12 pour ses futurs essais cliniques et émet de nouvelles OCA.
  • Hydrogen Refueling Solutions franchit une nouvelle étape pour son futur centre de production et de recherche.
  • Winfarm en négociations exclusives pour acquérir le néerlandais BTN de Haas.
  • Wavestone et Groupe CIOA ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Tesla augmente ses prix en raison des difficultés d’approvisionnement.
  • AB Volvo veut distribuer 19 MdsSEK, soit 9,50 SEK par action, à ses actionnaires.
  • Taiwan Semiconductor a lancé la construction de son usine en Arizona.
  • Credit Suisse songe à traîner SoftBank en justice dans l’affaire Greensill, selon le Financial Times.
  • Victime d’une vaste cyberattaque, le numéro un mondial de la préparation de viande JBS devrait pouvoir reprendre ses activités en Amérique du Nord aujourd’hui.
  • KKR et CD&R rachètent Cloudera pour 16 USD l’action en numéraire, soit 4,7 Mds$.
  • Amazon soutient la légalisation de la marijuana et abandonne ses tests de dépistage de l’herbe pour certains emplois.
  • Washington suspend les forages de pétrole dans une zone protégée de l’Arctique.
  • Tyson Foods lance ses produits à base de viande végétale en Asie.
  • Le fonds Mudrick, qui avait bénéficié d’un placement privé d’actions AMC Entertainment, les vend immédiatement avec la flambée des cours.
  • Les résultats et les perspectives de Zoom Video Communications sont bien accueillis. L’accueil est plus tiède concernant Hewlett Packard Enterprise.
  • U-Blox relève sa prévision de chiffre d’affaires pour 2021.
  • Dätwyler investit 80 MCHF en Suisse.
  • Principales publications de résultats. Fast Retailing, Splunk, Netapp, Wizz Air, Manutan…

Lectures

 

Back to top button