Crypto

Comme beaucoup d’investisseurs particuliers sud-corens, Yun possde des milliers de wons dans des crypto-monnaies plus petites, considres comme des alternatives au bitcoin, dont la valeur a chut en raison de la rpression du secteur par les rgulateurs.

D’ici au 24 septembre, les nombreuses bourses de crypto-monnaies de Core du Sud devront divulguer leur gestion des risques et s’associer des banques pour s’assurer que les comptes de trading sont dtenus par des personnes relles.

Selon les analystes, ces rgles pourraient conduire les bourses retirer de la cote des centaines de ces “altcoins” alors qu’elles tentent de s’associer des banques.

“Je dois admettre que je n’ai pas regard les tats financiers de l’oprateur, mais que j’ai surtout investi en fonction de la popularit de la pice, de son apparition dans les mdias et des recommandations de mes amis”, a dclar Mme Yun, qui ngocie Metadium sur Upbit, la plus grande bourse de crypto-monnaies du pays. Elle craint dsormais que Metadium ne soit retir de la liste avant la date limite de septembre.

La nouvelle loi a t adopte au dbut du mois de mars et, depuis lors, seules quatre des plus de 60 bourses d’change – Upbit, Bithumb, Coinone et Korbit – ont conclu avec les banques les partenariats ncessaires pour tre enregistres en tant que fournisseurs de services d’actifs virtuels.

La loi leur impose galement d’obtenir un certificat de scurit auprs de l’agence sud-corenne de scurit Internet. En mai, seules 20 bourses avaient reu ces certificats.

Le prix du Metadium a chut de 94 % depuis dbut avril pour atteindre 32,1 wons (0,0281 dollar) fin juin sur Upbit, alors que plusieurs bourses de crypto-monnaies locales ont retir des dizaines d’altcoins de leurs plateformes.

Fin juin, Upbit a interrompu les changes de 24 altcoins, tels que Komodo, AdEx, Lbry Credits, Ignis, Pica et Lambda. Un autre grand oprateur, Bithumb, a supprim quatre pices la semaine dernire.

Un oprateur plus petit, Probit, a supprim 145 pices en une seule fois en juin, suscitant l’inquitude des investisseurs qui craignent que d’autres pices soient supprimes l’approche de l’chance de septembre.

Les responsables d’Upbit et de Bithumb ont dclar Reuters que les retraits de la liste faisaient partie de leurs examens priodiques des pices et n’taient pas dus la nouvelle rglementation.

Toutefois, le nombre de pices rpertories et leur profil de risque seront pris en compte par les banques dans leurs choix de partenariats boursiers, selon le bureau du lgislateur d’opposition Yoon Doo-hyun.

GOPAX, l’une des bourses les plus populaires en dehors des quatre principales bourses corennes, a dclar qu’elle tait en pourparlers avec plusieurs banques et qu’elle tait optimiste quant au respect de toutes les exigences avant la date limite.

HODL

La rglementation vise le blanchiment d’argent et l’effet de levier lev chez les jeunes Sud-Corens qui parient sur un secteur qui a vu des pices de monnaie comme l’ther tre divises par deux aprs de rapides pousses.

Selon les donnes recueillies par le bureau d’un autre lgislateur de l’opposition, Kwon Eun-hee, plus des deux tiers des nouveaux investisseurs sur les quatre principales bourses au cours du premier trimestre avaient moins de 40 ans.

BofA Securities a dclar dans un rapport publi en mai que le volume quotidien estim des changes de crypto-monnaies sud-corennes a atteint 1 480 000 milliards de wons au premier trimestre, dpassant parfois le volume combin des changes sur les bourses KOSPI et KOSDAQ.

Un responsable de la Commission des services financiers a dclar Reuters que les bourses qui ne respectaient pas les nouvelles rglementations ne devraient pas ncessairement fermer, mais qu’elles ne pourraient pas changer des wons.

“La loi rvise elle-mme vise prvenir les activits illgales de blanchiment d’argent. Des lois sur la protection des utilisateurs et la stabilit du march sont en cours d’laboration et devraient permettre de rsoudre les problmes des utilisateurs (des bourses de crypto-monnaies)”, a-t-il dclar.

De nombreux investisseurs, quant eux, sont dtermins “tenir bon”, ou “HODL” comme on dit dans la communaut des crypto-monnaies.

Lee Jai-kyung, 27 ans, qui a investi 40 millions de wons (35 156,18 $) dans des crypto-monnaies, dit avoir perdu 56 % sur ses avoirs, mais ne prvoit pas de rduire ses pertes.

“Je vais laisser mon investissement en pices de monnaie tel qu’il est parce que j’ai dj tellement perdu qu’il n’y a aucun intrt se retirer maintenant”, a dclar Lee. “Plus que cela, je vais m’y accrocher parce que je crois qu’il y aura une autre flambe des prix plus tard cette anne”.

(1 $ = 1 143,7300 wons)

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker.