Science

Les organisations gouvernementales du monde entier adoptent des technologies d’intelligence artificielle (IA) pour les aider raliser leur objectif ou leur mission publique, mais les employs du gouvernement sont toujours proccups par l’impact de la technologie, selon Gartner, Inc.

36 % des rpondants gouvernementaux de l’enqute Gartner 2021 sur les DSI ont indiqu qu’ils prvoyaient d’augmenter leurs investissements dans l’IA/l’apprentissage automatique en 2021.

Les chatbots ou agents conversationnels sont en tte de l’adoption des technologies d’IA dans les administrations, 26 % des personnes interroges dclarant les avoir dj dploys. Selon l’enqute Gartner Digital Transformation Divergence Across Government Sectors, 59 % des rpondants prvoient de les dployer dans les trois prochaines annes.

Cependant, une autre enqute de Gartner a rvl que les technologies d’IA sont encore considres avec un certain degr d’incertitude, en particulier parmi les fonctionnaires qui n’ont pas travaill avec des solutions bases sur l’IA. Plus de la moiti (53 %) des employs du gouvernement qui ont travaill avec des technologies d’IA pensent qu’elles fournissent des informations leur permettant de mieux faire leur travail, contre 34 % des employs qui n’ont pas utilis l’IA.

“L’automatisation, la perspicacit et l’intelligence sont toutes des priorits interconnectes pour les dirigeants gouvernementaux”, a dclar Dean Lacheca, directeur de recherche senior chez Gartner. “Mais les effectifs oprationnels et de prestation de services sont absolument essentiels au succs de toute tentative d’automatisation ou d’augmentation de leurs mthodes de travail. Les dirigeants peuvent susciter une plus grande acceptation en liant clairement la technologie des rsultats pratiques qui profitent aux employs du gouvernement et soutiennent les objectifs de la mission.”

Si les chatbots et les agents conversationnels sont actuellement les plus largement adopts, la technologie d’IA la plus importante pour les gouvernements en termes d’adoption prvue est l’exploration de donnes assiste par l’apprentissage automatique. 16 % d’entre eux l’ont actuellement dploye et 69 % supplmentaires prvoient de le faire dans les trois prochaines annes (voir la figure 1).

Figure 1 : Types d’adoption de l’IA au sein du service public

Source : Gartner (octobre 2021)

Au-del des deux principales technologies d’IA, les organisations gouvernementales prvoient galement de mettre en uvre des solutions d’IA plus spcialises, comme l’IA gospatiale (GeoAI), qui utilise des mthodes d’IA pour produire des connaissances par l’analyse de donnes spatiales et d’images. L’adoption plus faible de cette technologie reflte le fait qu’elle est plus pertinente pour des sous-secteurs du gouvernement tels que la dfense et le renseignement, les transports et les administrations locales.

Le personnel du secteur public reste incertain quant l’IA

42 % des employs du gouvernement interrogs qui n’ont pas travaill avec des solutions d’IA comprennent que l’IA est un moyen d’accomplir le travail. Mais seulement 27 % de ces mmes personnes interroges pensent que l’IA a le potentiel de remplacer de nombreuses tches, ce chiffre passant seulement 17 % lorsqu’il s’agit de ce qu’elles considrent comme des tches qualifies. La perception s’amliore parmi les employs qui ont travaill avec des solutions d’IA.

Une plus grande proportion de ceux qui ont utilis l’IA (31 %) pensent qu’elle constitue une menace pour leur emploi, contre 24 % de ceux qui n’ont pas travaill avec l’IA. Cependant, 44% de ceux qui ont utilis l’IA pensent qu’elle amliore la prise de dcision. 31 % ont dclar que l’IA rduit le risque de faire une erreur, mais 11 % pensent qu’elle fait plus d’erreurs que les humains.

“Les cadres suprieurs du secteur public doivent rpondre aux premires apprhensions des fonctionnaires en leur montrant comment la technologie les aide faire leur travail. Ils doivent ensuite continuer renforcer la confiance dans la technologie en l’exposant, en prsentant des cas d’utilisation et des tudes de cas”, a dclar M. Lacheca.

Source : Gartner

Et vous ?

Trouvez-vous cette enqute pertinente ?

Pensez-vous que les craintes de ces employs de fonction publique sont justifies ?

Pour vous l’aadoption de l’IA constitue-t-elle unemenace pour les emplois, ou au contraire une aide prcieuse ?

Voir aussi :

L’adoption de l’IA par les entreprises en Europe acclre par la COVID

Mais seules 27 % l’ont effectivement dploy dans le cadre de leurs activits, selon IBM

Ce sont les cadres, et non les travailleurs, qui perdent leur emploi cause de l’IA et des robots, grce aux vastes gains d’efficacit introduits dans des processus qui ncessitaient la supervision

Un rapport rvle un dsintrt des chefs d’entreprise pour l’utilisation thique et responsable de l’IA : seuls 20 % surveillent l’quit et l’thique de leurs modles en production

Les entreprises devraient dpenser prs de 342 milliards de dollars en solutions d’intelligence artificielle (IA) en 2021, une croissance de 15,2 % par rapport l’anne prcdente, selon IDC

Back to top button