Science

Elon Musk peut utiliser les allgations d’un lanceur d’alerte dans son action en justice contre Twitter Inc, mais le milliardaire ne peut pas retarder le procs pour sa tentative de renoncer son accord de 44 milliards de dollars pour l’entreprise, a dclar mercredi la juge en charge de l’affaire. Je suis convaincue que mme un retard de quatre semaines risquerait de nuire davantage Twitter , a crit la chancelire Kathaleen McCormick de la Cour de la chancellerie du Delaware, en affirmant que le procs commencera le mois prochain.

Nous esprons que gagner la motion d’amendement nous rapprochera un peu plus de la vrit qui sortira dans cette salle d’audience , a dclar Alex Spiro, avocat de Musk, dans un communiqu. L’quipe juridique de Musk a fait valoir mardi que la justice avait exig le report du procs de cinq jours afin que Musk puisse enquter sur les allgations du lanceur d’alerte Peiter Zatko, connu sous le nom de “Mudge”, selon lesquelles Twitter cachait des faiblesses dans sa scurit et la confidentialit des donnes.

La chancelire Kathaleen McCormick de la Cour de la chancellerie du Delaware a rejet la demande d’Elon Musk de retarder son procs avec Twitter.

Cela dit, l’quipe juridique du milliardaire a t autorise inclure dans son dossier les allgations de l’ancien responsable de la scurit et lanceur d’alerte de l’entreprise, Peiter “Mudge” Zatko.

Twitter a poursuivi Musk en juillet pour avoir tent d’annuler l’offre de 44 milliards de dollars qu’il avait faite en avril pour acheter le site Web.

Le magnat de Tesla est revenu sur sa promesse de reprendre l’entreprise dans le cadre d’un accord entirement en cash, accusant Twitter de ne pas divulguer le nombre rel de faux comptes de robots comme raison principale de l’chec des ngociations. Twitter, quant lui, veut qu’il finalise l’acquisition comme promis, ou paie des frais de rupture de 1 milliard de dollars, et le trane en justice dans le Delaware, aux tats-Unis, pour obtenir ce qu’il veut.

Les comptes “bots” sont des comptes qui ne sont pas grs par des personnes relles. En raison de leur caractre automatique, ces comptes peuvent mettre mal la valeur financire du rseau social. En effet, celle-ci se calcule principalement par le nombre d’abonns “montisables”, c’est–dire qui sont susceptibles de visualiser de la publicit. Les faux comptes sont devenus un point central dans l’affaire qui oppose le rseau social Musk. Affirmant que Twitter aurait menti sur le nombre rel de ces faux comptes, Musk en a fait l’lment principal pour justifier son choix de ne finalement pas acheter le rseau social.

Musk a tent de repousser la procdure deux reprises maintenant. Premirement, il a fait valoir que son quipe juridique avait besoin de plus de temps pour prparer son dossier contre Twitter.

Puis, aprs que Zatko ait affirm dans une plainte de lanceur d’alerte que, entre autres, l’entreprise n’avait pas russi scuriser les donnes prives des utilisateurs, Musk a demand de reporter nouveau le procs pour donner ses avocats plus de temps pour passer au peigne fin les allgations utiliser comme justification pour mettre fin la accord de reprise.

Le procs est prvu le 17 octobre.

La plainte de Zatko

L’ancien responsable de la scurit de Twitter, Peiter Zatko connu sous le nom de “Mudge”, a accus Twitter et son conseil d’administration d’avoir viol les rgles financires, d’avoir commis des fraudes et d’avoir grossirement nglig ses obligations en matire de scurit, dans une plainte dpose en juillet auprs de la Securities & Exchange Commission, de la Federal Trade Commission et du ministre amricain de la Justice. ll affirme galement avoir t licenci pour avoir pouss des dirigeants de Twitter peu enclins s’attaquer des problmes de scurit majeurs – qui, selon sa plainte, constituent une menace pour les informations personnelles des utilisateurs de Twitter, pour les actionnaires de l’entreprise, pour la scurit nationale et pour la dmocratie.

Zatko allgue que les cadres de Twitter taient plus investis dans la dissimulation de ces vulnrabilits, y compris la slection et la prsentation errone des donnes sur les comptes de spam et les menaces de scurit aux rgulateurs et aux membres du conseil d’administration de Twitter. Selon la plainte, les cadres suprieurs pouvaient gagner des primes individuelles allant jusqu’ 10 millions de dollars lies l’augmentation du nombre d’utilisateurs quotidiens, et rien d’explicite pour la rduction du spam rapporte le Post. Selon CNN, ces risques de scurit pourraient ouvrir la porte l’espionnage ou la manipulation trangre, au piratage et aux campagnes de dsinformation.

La plainte de Zatko a t dpose par le cabinet d’avocats but non lucratif Whistleblower Aid, qui a confirm l’authenticit du document republi. Au cours de son emploi, Mudge a dcouvert des lacunes extrmes et flagrantes de Twitter dans tous les domaines de son mandat, y compris … la confidentialit des utilisateurs, la scurit numrique et physique, et l’intgrit de la plateforme / la modration du contenu , indique la plainte.

La Federal Trade Commission examine actuellement la plainte de Zatko, qui a t dpose en juillet auprs de la FTC, de la Securities and Exchange Commission et du ministre de la Justice. Une porte-parole de la commission snatoriale du renseignement, Rachel Cohen, a dclar que la commission prend galement la plainte au srieux et a organis une runion pour discuter des allgations de Zatko.

Pas de report d’audience, mais une demande d’Elon Musk a t accorde

Notons que le mois dernier, la juge a rejet en grande partie la demande de Musk dans une dcision d’une page, ordonnant que Twitter n’ait pas collecter, examiner ou produire des documents d’aucun des 21 autres dpositaires supplmentaires demands par Musk. L’exception est Kayvon Beykpour, ancien responsable des produits grand public, qui a t licenci en mai.

Beykpour a t le principal responsable des produits chez Twitter pendant des annes avant d’tre congdi de manire inattendue par le nouveau directeur gnral Parag Agrawal. C’est son quipe de produits qui tait le plus directement responsable de l’expansion de la base d’utilisateurs de Twitter et c’est la qualit de cette base que Musk a remise en question en cherchant se retirer de l’accord. Nous sommes impatients d’examiner les communications de Beykpour et nous continuerons chercher des informations et des tmoins jusqu’ ce que toute la vrit clate , a dclar Alex Spiro, un avocat de Musk.

Elon Musk a accus Twitter d’avoir licenci Beykpour alors que la fusion tait en cours sans demander le consentement des parties Musk . Le PDG Parag Agrawal m’a demand de partir aprs m’avoir fait savoir qu’il voulait emmener l’quipe dans une direction diffrente , a crit Beykpour l’poque. Dans sa rponse l’action en justice de Twitter, Musk a dclar que Beykpour tait la tte de tout ce qui concernait les consommateurs chez Twitter et jouait un rle de premier plan lors des appels aux investisseurs de Twitter. Il tait donc l’un des cadres de Twitter qui, selon les parties Musk, aurait t le plus troitement impliqu dans la manire dont Twitter calculait son mDAU, dont elle suspendait ou modrait les comptes sur sa plateforme et dont elle dterminait qu’il y avait toujours moins de 5 % de spams ou de faux comptes dans le mDAU, chaque jour de chaque mois de chaque trimestre, depuis toujours .

Beykpour a rejoint Twitter en 2015 lorsque la socit a acquis son application de vido en direct, Periscope, et a rapidement gravi les chelons sous la direction de l’ancien PDG Jack Dorsey. Il poussait Twitter dans de nouveaux domaines de produits, comme les espaces audio en direct et les newsletters, avant d’tre vinc.

Les dparts de Beykpour et de Bruce Falck, anciennement en charge du produit des revenus, refltent l’tat de flou dans lequel se trouve Twitter en attendant un nouveau propritaire, un tat dsormais intensifi par le litige. Entre-temps, le gel des embauches et d’autres mesures de rduction des cots ont laiss certains employs dans l’incertitude quant la priorit qui sera accorde aux projets ou aux quipes sur lesquels ils travaillent sous la nouvelle direction.

Cette fois-ci, la juge a rejet la demande de report du procs. Elle s’est range du ct de Twitter et a convenu que l’extension de l’affaire nuirait financirement l’entreprise.

Twitter a subi une augmentation de l’attrition des employs, ce qui sape la capacit de l’entreprise poursuivre ses objectifs oprationnels. L’entreprise a t force pendant des mois de grer sous les contraintes d’un accord de fusion rvoqu. Je suis convaincue que mme quatre semaines Un retard risquerait de nuire davantage Twitter , a-t-elle crit.

Elle va cependant autoriser Musk inclure les allgations de Zatko dans ses demandes reconventionnelles contre Twitter. Je suis rticente en dire plus sur le bien-fond des demandes reconventionnelles dans cette position avant qu’elles n’aient t pleinement plaides. Le monde devra attendre la dcision aprs le procs , est-il not dans sa dcision.

Twitter, quant lui, a minimis ou carrment ni les affirmations de Zatko.

Le PDG Parag Agrawal a affirm que Zatko un vtran respect et bien inform de la scurit de l’information avait t licenci pour un motif valable et a dclar que sa plainte tait truffe d’incohrences et d’inexactitudes , selon une note interne.

Les messages texte rvls lors d’une audience prliminaire cette semaine montrent que Musk avait des doutes sur l’achat de Twitter en mai, citant des inquitudes concernant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il a envoy un SMS ses banquiers les exhortant ralentir et a dclar cela n’aurait aucun sens d’acheter Twitter si nous nous dirigeons vers la Troisime Guerre mondiale .

Source : dcision de justice

Et vous ?

Que pensez-vous de la dcision de la juge de ne pas repousser l’ouverture des audiences en s’appuyant sur l’argument selon lequel cela nuirait aux activits de Twitter ?

Que pensez-vous de la dcision de la juge d’autoriser Elon Musk introduire la plainte du lanceur d’alerte dans son dossier contre Twitter ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker.