Technology

A crise du logement dessine en région

On those days of July 1st, a crisis du logement menace non pas les grands urbains de Montréal et de Québec, rather des villes situées en région, où le taux d’inoccupation atteint moins de 1% à certains endroits, selon le rapport Posted on February 19 by the Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Impossible to find a logement dans Prévost, cette localité de quelque 13,300 inhabitants of the région des Laurentides: le taux d’inoccupation était nul (0%) in October 2021, indicate le Rapport sur le marché locatif de la SCHL.

The situation n’est guère meilleure dans les villes de Granby, Marieville, Drummondville et Rimouski. From 0.1 to 0.2% of the free étaient logements l’automne dernier. Les Îles-de-la-Madeleine et Gaspé, who are victims of tourist entrapment, report their respective inoccupation rates of 0.3 and 0.8%.

Denicher un logis à Trois-Rivières, Sherbrooke, Sainte-Adèle, Alma, Joliette, Rivière-du-Loup et Victoriaville s’annonce tout aussi laborieux puisque moins de 1% des appartements locatifs étaient vacants in October 2021.

Des prix en hausse

Qui dit rareté de logement, dit hausse des prix. In Sainte-Sophie, a locality of 17,726 months located in the north-east of Saint-Jérôme, the lowest rate is 19.21% from October 2020 to October 2021.

Pendant the same period, the augmentations ont dépassé les 10% dans les villes de Marieville, Sainte-Agathe-des-Monts et Lachute. C’est bien au-delà de la hausse moyenne des loyers, que atteint environ 5% dans les villes de moins de 100,000 inhabitants.

economic reprise

Pourquoi le marché locatif connaît-il ces difficultés? In general, the SCHL advances that the demand for logement to increase due to the economic conjoncture that has occurred after the shock of the COVID-19 pandemic. Les jeunes sont de retour au travail ou aux études et l’immigration a repris, parallèlement à l’assouplissement des mesures sanitaires et à la vaccination qui va bon train.

The Corporation des proprietaires immobiliers du Québec (CORPIQ) souligne pour sa part que “deplacement de la demande des grands centers urbains vers les banlieues et les régions a creaé un déséquilibre dans certaines villes de région du Québec”. Des immeubles locatifs ont par ailleurs été transformedés en gîtes touristiques, mentionne le Regroupement des committees logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ).

«On s’attend à ce qu’il y ait plusieurs ménages sans toit au 1er juillet dans des villes que ne sont pas habituées à [composer] avec de l’itinérance et des problèmes de crise de logement», s’inquiète la porte-parole du RCLALQ, Marjolaine Deneault, in précisant que les autorités montréalaises sont davantage familières avec ces enjeux.

The RCLALQ demands from the authorities of the government of Québec that measures are quickly put in place to control the loyers and mitigate the effects of a possible crisis in the region.

Aux ménages que résident dans un immeuble locatif et que reçoivent un avis d’éviction, Marjolaine Deneault recommends d’évaluar d’abord the conformity of the demande avant d’accepter de déménager et de faire appeal to a logement committee in cas de besoin. “Ce n’est vraiment pas une bonne période pour changer de logement,” insists-t-elle.

CORPIQ juge pour sa part que les loyers demeurent raisonnables. «The regions of Saguenay and Sherbrooke know an increase of 7.1 and 4.7% respectively; malgré cela, les loyers sont restés très inférieurs à la moyenne québécoise”, souligne-t-elle par communiqué.

Montreal and Quebec

In Montréal, 3% of the free rentals will be available in October 2021, according to the report of the SCHL.

Even if there is no occupation before or at the point of equilibrium of 3%, the RCLALQ demeure preoccupied. «On the impression that this is most serious in Montréal and in Québec, more is already encore beaucoup de familles que ont de la dificulté à se loger dans ces villes», reports Marjolaine Deneault. Selon elle, les logements vacants sont ceux qui accueillent habituellement des touristses, des étudiants étrangers et de jeunes professionnels. «Ce ne sont pas des milieux de vie et les loyers sont très chers», dit-elle.

The CORPIQ confirms plutôt une «détente du marché» à Montréal et à Québec and notes that the augmentations of loyer – 3.7% à Montréal et 2.3% à Québec – are inferior to the hausse de l’Indice des prix à la consumption, which will rise to 4.1%, from August 2020 to August 2021.

>> Also read: Augmentation suggested by 1.28% of the loyers for 2022 and Les “rénovictions” in 5 questions

.

Woodmart Theme Nulled, WP Reset Pro, Newspaper 11.2, Newspaper – News & WooCommerce WordPress Theme, Premium Addons for Elementor, Rank Math Seo Pro Weadown, WeaPlay, WordPress Theme, Plugins, PHP Script, Jannah Nulled, Elementor Pro Weadown, Woocommerce Custom Product Ad, Business Consulting Nulled, Jnews 8.1.0 Nulled, Avada 7.4 Nulled, Nulledfire, Dokan Pro Nulled, Yoast Nulled, Flatsome Nulled, PW WooCommerce Gift Cards Pro Nulled, Astra Pro Nulled, Woodmart Theme Nulled, Slider Revolution Nulled, Wordfence Premium Nulled, Elementor Pro Weadown, Wpml Nulled, Consulting 6.1.4 Nulled, Fs Poster Plugin Nulled

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker.