Science

GTA 6 : j’attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

Depuis les leaks, de nombreuses questions se posent sur GTA 6. Qui jouera-t-on ? Quelles seront les nouveautés ? Mais la question qui le taraude l’esprit est toute autre : comment GTA 6 va-t-il se moquer d’Elon Musk ?

Une histoire de point de vue

Cet article est un billet d’opinion, il est par nature subjectif. L’avis de l’auteur est personnel et n’est pas représentatif de celui du reste de la rédaction de JV.

Sommaire

  • GTA, une satire de la société américaine
  • GTA V et sa parodie de Zuckerberg
  • GTA 6, Elon Musk en ligne de mire ?

GTA, une satire de la société américaine

Pour vous, que représente la série GTA ? Probablement, un moment de défouloir intense, à base de dépassement des interdits et de violence outrancière. Et j’avoue avoir moi-même eu plaisir à ressentir ce sentiment exaltant de transgression en découvrant les méfaits en vue de dessus de Grand Theft Auto 2 alors que j’étais évidemment bien trop jeune. Plus tard, j’ai passé de longues heures à attaquer les passants au lance-flammes, à faire la course aux cinq étoiles et à me sentir l’âme transgressive en invitant une jeune demoiselle à faire un tour en voiture dans San Andreas. Je ne saisissais alors pas tout le potentiel de cette licence devenue iconique. C’est seulement à partir de Grand Theft Auto IV que j’ai commencé à comprendre que la série de Rockstar était bien plus qu’un simple défouloir sans but (même si elle faisait aussi cela très bien) : une véritable satire acerbe de la société américaine.

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

Que ce soit via la trame narrative ou quelques petits détails disséminés par-ci par-là, le propos de GTA n’a absolument rien d’innocent. Il passe son temps à se moquer des politiciens, de la société, des idéaux américains… Prenez Niko Bellic par exemple qui est un immigré venu chercher le fameux American Dream dans la ville de Liberty City. Idéal américain par excellence, ce mythe est encore aujourd’hui considéré comme une réalité pour beaucoup. Les Etats-Unis seraient un pays où règne le principe de méritocratie : là-bas on peut, même si on part de rien, réussir à force de travail acharné. Mais ce doux rêve n’est bien qu’un rêve et GTA IV le montre bien. À la fin du jeu, Niko Bellic semble certes avoir réussi, mais on comprend très vite que cette réussite ne se fait pas sans un prix à payer. Et le tribut est bien lourd pour notre personnage qui, peu importe nos choix, se retrouvent forcément face à une fin dramatique.

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

Ainsi, difficile de passer à côté de la vive critique de la société américaine distillée dans GTA IV. Et pour cause, Rockstar en a ouvertement fait un opus plus sombre et lourd de sens. Mais cela ne veut pas dire que les précédents étaient lisses et exempts de toute satire. Si vous avez joué à de nombreux GTA, le personnage de Lazlow ne vous est très certainement pas inconnu. Pour lui, tout a commencé dans Grand Theft Auto III, où il anime la radio Chatterbox FM (comment l’oublier ?), toute première à être dédiée non pas à la musique mais au talk. Le principe est simple : des auditeurs appellent le standard pour raconter une histoire ou faire passer un message sur la radio. Certes, on retrouvait de nombreuses petites histoires marrantes, comme ce gars clamant qu’il avait besoin d’une nounou pour lui donner la fessée, mais également des petits piques assez bien pensées sur la société américaine. C’est notamment le cas de cette maman qui appelle pour partager son inquiétude concernant son fils qui joue à un jeu vidéo trop violent (toute ressemblance avec une licence de Rockstar régulièrement pointée du doigt pour sa violence serait évidemment fortuite) ou des nombreuses élucubrations visant à pointer du doigt les complots orchestrés par l’état. Grand Theft Auto V va clairement mettre l’emphase sur ce dernier point, notamment grâce à Ron Jakowski, animateur pour Blaine County Talk Radio et fervent complotiste.

Vous l’aurez compris, toutes les dérives de la société américaine, des complots les plus insensés à l’omniprésence des smartphones, sont pointés du doigt dans GTA. Et avec elles, Rockstar s’amuse également à taper sur ceux qui en sont responsables : les politiques et les grands chefs d’entreprise, comme Mark Zuckerberg.

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

GTA V et sa parodie de Zuckerberg

Ils sont nombreux à s’être moqués du patron de Facebook/Meta, et il n’aura pas fallu attendre le lancement de son metavers Horizon Worlds pour cela. Il y a quelques années, South Park a ainsi choisi les nombreuses fake news propagées et mises en avant sur Facebook comme thème pour l’épisode Le Prequel du Coon et sa bande dont voici le pitch :

Le Coon et sa Bande veut avoir plusieurs adaptations cinématographiques par Netflix pour créer leur propre univers cinématographique, mais des fake-news publiés sur Facebook par le Professeur Chaos et ses acolytes ruinent leur plan.

Les parents de South Park demandent alors à Mark Zuckerberg lui-même de rendre des comptes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas représenté de façon avantageuse. Ajoutez à cela la morale de l’épisode qui pointe ouvertement du doigt le fait que Facebook a littéralement envahi la vie du monde entier et vous obtenez une satire assez acerbe de la place des réseaux sociaux et de la responsabilité de Zuckerberg dans leurs dérives. Et ce point de vue, GTA V le partageait déjà en 2013.

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

À votre avis, de qui pouvait bien parler une mission s’intitulant Demande d’ami ? Jay Norris est en effet une version satirique du créateur de Facebook. Et bien sûr, son portrait n’est pas vraiment sympathique. C’est alors qu’il était adolescent que Jay Norris a vraisemblablement créé LifeInvader, un réseau social au nom pour le moins évocateur. Ce dernier s’est petit à petit immiscé dans la vie de tous les citoyens américains, en passant par Michael, Franklin, Trevor et même Niko Bellic. Mais si Jay Norris a réussi à faire de sa création une véritable poule aux œufs d’or, c’est en vendant sans aucun scrupule les données personnelles de ses millions d’utilisateurs à des entreprises et au gouvernement. Forte de son succès, la société va ensuite se lancer dans le développement de nouvelles technologies, histoire d’envahir encore un peu plus la vie de ses utilisateurs. Ajoutez à cela les conditions de travail des employés qui semblent être particulièrement surveillés et vous prenez alors un malin plaisir à participer à la mort de ce vil homme d’affaires, qui finira tué par l’une de ses propres créations grâce à la fameuse mission Demande d’ami.

Après un tel épisode, je ne peux que me demander ce que nous réserve Rockstar pour la suite. Et j’ai même déjà quelques idées. Si GTA V pointait du doigt l’omniprésence des réseaux sociaux dans nos vies et le manque de scrupules de leur fondateur, Grand Theft Auto VI devrait logiquement s’attaquer à une dérive plus récente. Et pourquoi pas l’innovation à outrance et cette folle conquête de l’espace qui animent depuis quelques années les hommes les plus riches de cette planète ? En d’autres mots, pourquoi GTA VI ne taperait-il pas cette fois sur le controversé Elon Musk ?

Mod de GTA V permettant d’incarner Elon Musk

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

GTA 6, Elon Musk en ligne de mire ?

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

Un génie pour certains, un fou arrogant et susceptible pour d’autres. Que l’on soit plutôt en accord avec la première ou la seconde affirmation, il est indéniable que les rêves de grandeur d’Elon Musk représentent à merveille les excès des plus riches de ce monde. Atteint d’une véritable boulimie de l’acquisition, le bonhomme est actuellement partout. Brillant déjà grâce à Tesla et SpaceX, il a récemment décidé de racheter Twitter pour en faire un lieu de “liberté d’expression absolue” (du moins selon ses conditions bien sûr). Ajoutez à cela la petite course qu’il livre avec Bezos et Branson pour être le premier à se rendre sur la Lune et vous obtenez l’archétype de l’homme d’affaires richissime aux ambitions aussi folles que risibles. De quoi en faire un parfait antagoniste pour un GTA, non ?

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

Surtout que se moquer d’Elon Musk est plutôt chose facile. Le bougre donne depuis des années beaucoup de matière à ses détracteurs et aux comiques du web. Dernièrement, c’est ”Arkunir ”qui a pris un malin plaisir à ratio (quand une réponse à un tweet est plus relayée que ce dernier) le nouveau patron de Twitter, et ce à deux reprises. Ce faisant, il a mis en avant l’un des défauts de ce cher Elon : sa susceptibilité, qui l’a justement poussé à supprimer son premier tweet s’étant fait ratio. Pas étonnant que les quelques échos qui nous parviennent de sa cour relatent un entourage ne contredisant jamais le grand Elon et le caressant toujours dans le sens du poil. Et puis, il y a ses nombreuses sorties de route, allant du tweet qualifiant un spéléologue britannique de “pédo” à la propagation de fake news sur la Covid en passant par le petit “Nous ferons un coup d’État contre qui nous voulons ! Faites avec.” de 2020. Vous pouvez également ajouter à cela son besoin irrépréssible de sortir du lot (en nommant ses enfants X Æ A-12 et Exa Dark Sideræl par exemple) et vous obtenez un bon nombre de points sur lesquels taper. Pour Rockstar, un personnage comme Elon Musk, c’est une véritable aubaine et il serait bien dommage de rater le coche.

Mais l’angle le plus pertinent pour un GTA serait très certainement celui de la course vers l’espace. On l’a rapidement évoqué, il s’agit de la nouvelle lubie outrancière des grands milliardaires. Après l’invasion de la vie privée, GTA aurait tout intérêt à se pencher sur l’invasion de l’espace. Personnellement, je m’imagine déjà avec une mission nous invitant à saboter la Tesla censée emmener une parodie d’Elon Musk sur la Lune. Celle-ci exploserait alors en plein vol et ne laisserait que des petits morceaux de carcasse de voiture flottant dans l’espace au rythme de la chanson Rocketman (remplaçant ainsi Space Oddity). Et pourquoi pas une mission aussi loufoque que l’homme d’affaires, à base d’extraterrestres vengeurs prêts à tout pour stopper les ambitions du bonhomme ? Je divague peut-être un peu, mais avec Rockstar nous ne sommes à l’abri de rien. Surtout que le studio a déjà glissé de nombreuses références aux aliens dans GTA V. Si vous avez d’autres propositions, je serais curieuse de les lire en tout cas.

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !
Skin de Donal Trump pour San Andreas

Notez que si Elon Musk est un bon candidat, Donald Trump n’est pas non plus à l’abri d’avoir sa propre caricature en jeu. Le bonhomme s’inscrit en effet dans la lignée de GTA V, qui se moquait ouvertement de la multiplication des fake news et autres théories du complot. Et pourtant, le jeu est sorti en 2013, bien avant l’élection de Donald Trump et la pandémie de la Covid-19 qui ont particulièrement exacerbé cette tendance. D’une certaine façon, Donald Trump est un peu le boss final du complotisme et le représenter en jeu permettrait de boucler cette boucle satirique. Surtout qu’il semblerait que Dan Houser, cofondateur de Rockstar, ne porte pas vraiment l’ancien président dans son cœur. Son élection a créé un tel climat de folie ambiante qu’il lui paraissait difficile de sortir un jeu aussi satirique que les précédents dans ces conditions :

Nous ne savons vraiment pas ce que nous ferions avec cela, sans parler de la façon dont les gens seraient contrariés par tout ce que nous faisions. Le progressisme et le conservatisme sont à la fois très militants et très en colère. C’est effrayant et étrange, et pourtant, ils semblent tous deux parfois virer à l’absurde. Il est difficile de faire une satire pour ces raisons. Vous voyez, nous sommes carrément au-delà de la satire. GTA VI serait périmé dans les deux minutes, tout change si vite.

Ces propos ont été recueillis à l’été 2018 et laissaient présager un ton plus léger et lisse pour un éventuel GTA VI. Cet été, un rapport de Bloomberg a appuyé un peu plus cette perspective. GTA VI proposerait un ton différent des autres GTA. Si cette nouvelle approche se veut plus inclusive et moins offensante, elle découle également de la difficulté de faire une satire d’une société qui est déjà une satire d’elle-même. Peut-être que mes espoirs fous de saboter les rêves d’Elon Musk ne verront donc jamais le jour. Mais à mon sens, en abandonnant son côté satirique et irrévérencieux, GTA perdrait là ce qui en a fait une des plus grandes licences du jeu vidéo. Et ce serait bien dommage…

GTA 6 : j'attends avec impatience de voir comment Rockstar va dézinguer Elon Musk !

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker.