Science

Protection. Pour la première fois, des robots tueurs autonomes ont attaqué des humains

Un drone militaire qui attaque des soldats sans la moindre interval ni le moindre contrôle humain? Selon un récent rapport très circonstancié de l’ONU, c’est ce qui s’est passé pour la première fois en 2020, en Libye.

This unmanned aerial vehicle is an “autonomous weapons system” that is “artificial intelligence.” En Libye, été utilisé par des force progouvernementales basées in Tripoli, dans leur lutte contre les miliciens ennemis, lecturer at Courrier International.

Repérer, attacker, “oublier”

Interaction with ONU, this unmanned aerial vehicle “one program to” recover “and attack on the ability without the need for human intervention, which includes the decision” decision “.

Dans le cas cité par le rapport de l’ONU, le Kargu-2 a été utilisé contre un groupe de soldats qui tentaient de prendre la fuite.

Soldiers attached to the troops of Colonel Haftar, qui battaient en retraite, onté pourchassés and ciblés par des drones in combat autonomies. These are unmanned aerial vehicles that can be detected and detected without human intervention.

Groupe d’experts de l’ONU sur la Libye

Ce rapport de l’ONU, rédigé par des expert-independent experts, été envoy to the UN sanctions committee for verification.

Des “essaims” of 20 knitted clothes

Y at-il eu des Victimes? Le rapport ne l’affirme pas mais le sous-entend fortement. Avec ou sans Victimes tuées, c’est de toute façon une première dans l’histoire de l’humanité, rappelle l’ONU.

This drone Turk, le Kargu-2 de la société STM, is un appareil dit “flâneur”. Il “apprend” de façon automatique comment repérer et éliminer ses cibles. Ressemblant plus aux jouets or drones de loisir qu’aux célèbres “Reaper” américains, cet appareil peut voler par groupe de 20 drones travaillant ensemble, en “essaim”.

STM announced that it is a “tournante veil unmanned aerial vehicle” to use autonomous or maneuvering maneuvers. La présentation vidéo de l’appareil montre son efficacité.

Des questions éthiques sans réponse

The ability to freely access robots that everyone “chooses” and those that are limited is a redoubt of long rendezvous for robotics experts. And we put nombreuses questions about these.

Regulation, experts on Stephen Hawking, Noam Chomsky or Elon Musk’s encore statement on the ban – preventive – de ce type d’armes autonomes offensives, qu’aucun texte ne régit. Plusieurs ONG font de même, face the dangers of representation.

C’est aujourd’hui la réalité qui rattrape la fiction: un robot peut éliminer des êtres humains sans aucune décision humaine, sans que personne n’ait à “appuyer sur le bouton”.

Et les questions soulevées sont infinies: le droit militaire interdit de s’en prendre aux civils … mais qu’en est-il si c’est un robot qui commet ces meurtres? A ce jour, aucune réglementation ne prevoit ce type d’armes.

“Le temps est compté”

Que se pas-t-il si ce type of engin est utilisé for the repetition of civil manifestations? Ou s’il tombe entre les mains ennemis?

Plus simplicity, même utilisé dans le cadre “prévu”, ce type d’appareil saura-t-il faire la différence entre un groupe de soldats qui s’entraînent et des enfants jouant au foot? Ou entre un combattant armé d’un fusil et un paysan équipé d’un râteau?

Le développement de ces armes autonomes soulève clairement des preoccupations éthiques et sociétales a la fois sérieuses et légitimes

Amnesty international

“Le temps est compté pour mettre fin au développement et à la growth des armes Totalement autonomes, mais nous devons nous presser. Les gouvernements doivent de toute urgence à négocier un nouveau traité d’intergery de ces armes terrifiantes, a. Amyouteiantes

Leur ban reclamée

Ces munitions flâneuses montrent à quel point le contrôle et le jugement humains dans les decisions de vie ou de mort s’érodent, Potentiellement à un Point Inacceptable

Mary Wareham, Chief Executive of Pleidhoe-sur-le-Arm à Human Rights Watch

Cette ONG, come d’autres, tente de faire interdire au niveau international ces armes entièrement autonomes, afin d’éviter une unoversible fuite en avant.

Mme Wareham estime ainsi dans le New York Times que les pays “deivent agir dans l’intérêt de l’humanité en négociant un nouveau traité international interdisant les armes entièrement autonomes et conserver un contrôle humain”, significant for the use of force.

In 2016, robots of this type will be available in Australia for … confusing chats.

Back to top button