Crypto

Rapport sur l’état des cryptomonnaies dans le monde par Gemini

Dans un rapport publié au mois d’avril 2022, la société Gemini présente un rapport sur l’état mondial des cryptomonnaies et de la cryptographie. Il s’agit d’un des rapports et l’un des sondages les plus complets à ce jour. En 2021, le marché des cryptomonnaies a atteint un point de non-retour basculant dans une réelle considération du grand public. Passant d’un secteur peu conventionnel, voire même décrié à une classe d’actifs à part entière établie.

Gemini annonce la publication de son rapport sur l’état mondial des cryptomonnaies

L’année 2021 fut renversante pour le secteur des cryptomonnaies, la capitalisation totale du secteur a tutoyé les 3 000 milliards de dollars. Dans le même temps, en novembre le prix d’un Bitcoin établissait un nouveau record à hauteur des 70 000 dollars. Faisant des cryptomonnaies la classe d’actif la plus performante des dix dernières années.

Puisque le monde se dirige doucement vers une large adoption des cryptoactifs, l’échange Gemini qui permet aux utilisateurs d’acquérir, de vendre ou d’échanger des cryptomonnaies étudie le phénomène. L’entreprise présente un rapport unique et complet sur les attitudes, les moteurs et l’adoption des cryptomonnaies à l’échelle mondiale. Elle assure vouloir comprendre les mécanismes d’adoption, le déploiement ainsi que les barrières à l’entrée à travers le monde entier. Il est selon eux nécessaire d’assurer le développement d’un écosystème sûr et sécurisé pour favoriser les promesses faîtes par la nouvelle technologie de la blockchain.

Ce rapport présente des statistiques sur l’adoption mondiale, les obstacles à l’entrée et les attitudes autour des cryptomonnaies.

Rapport Gemini CryptomonnaiesRapport de Gemini

Les données recueillies

Pour réaliser cette étude, Gemini a interrogé environ 30 000 personnes adultes à travers plus de 20 pays. On retrouve des pays asiatiques, européens, africains, nord-américains et sud-américains, l’ensemble des continents sont représentés.

L’enquête a été conduite en ligne de novembre 2021 à février 2022 avec une population équilibrée comprise entre 18 et 75 ans.

Les grands chiffres

Environ 41 % des répondants affirment avoir acheté pour la première fois des cryptomonnaies en 2021. Ce chiffre dépasse les 50 % au Brésil, à Hong Kong et en Inde par exemple.

Le rapport met en avant une proportion élevée de 41 % des répondants susceptibles d’acheter des cryptomonnaies l’année prochaine. Dans cette mesure, les femmes représentent 47 % et jusqu’à plus de la moitié pour des pays en développement avec par exemple Israël, l’Indonésie et le Nigéria.

Le principal moteur de l’acquisition de cryptomonnaies est l’inflation, surtout dans les pays qui font face à la dévaluation de leur monnaie face aux dollars. On citera le Mexique, l’Afrique du Sud, l’Inde ou le Brésil. L’incertitude juridique, la réglementation et l’éducation autour du secteur des cryptomonnaies restent les principaux freins à l’adoption des actifs cryptographiques.

Cryptomonnaies à travers le monde GeminiAcquisition des cryptomonnaies

Propriété des cryptomonnaies par pays

Carte du monde de la détention de cryptomonnaiesCarte du monde selon la détention de cryptomonnaies

Le Brésil et l’Indonésie représentent les deux pays où les répondants disposent le plus de cryptomonnaies. Pour rappel, la monnaie brésilienne, le réal brésilien a depuis le 1er janvier 2018 connu une inflation de 200 % face au dollar. 1 dollar s’échange contre 3,06 Réal brésilien en 2018, deux ans plus tard la monnaie s’est échangée jusqu’à 6 Réal brésilien pour 1 dollar. L’inflation représente le principal moteur de l’adoption et de l’achat de cryptomonnaies à travers le monde.

Représentation des pays qui détiennent le plus de cryptoactifsReprésentation des pays qui détiennent le plus de cryptoactifs

Les freins à l’adoption

Comme le montre ci-dessous cette infographie, peu importe la zone géographique, les personnes mettent en avant une méconnaissance du secteur. Elles déclarent ne pas comprendre comment acheter et garder des cryptomonnaies. Dans une autre mesure, l’image dénote d’un manque flagrant d’éducation qui pourrait permettre à plus de personnes d’intégrer et de découvrir le secteur de la blockchain.

Dans une moindre mesure, mais toujours préoccupantes, les thématiques de sécurité ainsi que de la volatilité du domaine sont des freins majeurs à l’adoption des cryptomonnaies.

Les freins à l’adoption mis en avant par les répondantsLes freins à l’adoption mis en avant par les répondants
  • La régulation des cryptoactifs représente un frein pour plus de 30 % des personnes qui ne disposent pas aujourd’hui de cryptomonnaies. En Asie-Pacifique cela représente jusqu’à 39 % des interrogés contre 37 % en Amérique latine et 36 % en Europe. L’incertitude qui plane autour du secteur des cryptomonnaies ne rassure pas, tout comme la complexité fiscale associée.
  • Plus de 40 % des répondants mettent en avant le fait que l’accès à des ressources éducatives serait bénéfique et pourraient leur permettre de faire leur entrée dans le marché de la cryptomonnaie. Allant jusqu’à plus de 50 % en Afrique et en Amérique du Sud sur le bien fait des ressources éducatives pour la prise en main d’un nouvel écosystème telle la blockchain.

La cryptomonnaie l’avenir de l’argent

Pour la majorité des répondants, les cryptomonnaies peuvent être l’avenir de l’argent. Cependant, une comparaison doit être réalisée entre les pays qui ont connu une forte inflation avec les pays ayant connu une inflation mesurée.

En Afrique, en Asie ou en Amérique du Sud par exemple au Nigéria, en Afrique du Sud, au Kenya, en Inde, en Indonésie, au Brésil ou en Colombie. C’est environ 60 % des personnes qui pensent que les cryptomonnaies représentent l’avenir de l’argent. Tandis qu’en Europe, à Singapour, à Hong Kong ou en Amérique du Nord, le pourcentage retombe autour de 20 %. Une disparité flagrante entre les pays développés et ceux en développement qui subissent une grande fluctuation concernant la valeur de leur monnaie. Ayant connu de forts épisodes d’inflation, les cryptomonnaies sont pour eux un moyen de se prémunir des risques économiques internationaux.

% favorable des répondants à l’achat de cryptomonnaie comparé à la dévaluation de leur monnaie% favorable des répondants à l’achat de cryptomonnaie comparé à la dévaluation de leur monnaie

Les répondants des pays avec une dévaluation supérieure à 58 % et allant jusqu’à 217 % de leur monnaie par rapport au dollar sur les 10 dernières années sont favorables aux cryptomonnaies. Ils sont de manière générale 5 fois plus susceptibles d’acquérir des cryptoactifs. Ce graphique met en avant la forte disparité des territoires qui ont souffert de l’inflation. Comme le Brésil, l’Inde, le Mexique ou l’Afrique du Sud. Leurs monnaies ayant perdu beaucoup de valeur sur la scène internationale, les habitants cherchent un moyen de garder leur pouvoir d’achat face à la chute de la valeur associée à leur monnaie.

D’ailleurs, en Afrique c’est 46 % des répondants qui jugent que certaines cryptomonnaies peuvent être une bonne solution pour se prémunir de l’inflation.

Diversification grâce aux cryptomonnaies

Point important, une grande majorité des répondants à travers le monde pensent que les cryptomonnaies sont une bonne stratégie de diversification de ses actifs. Allant jusqu’à une proportion de 78 % pour les habitants de l’Afrique du Sud.

Proportion de la population favorable à l’aspect de diversification apporté par les cryptomonnaiesProportion de la population favorable à l’aspect de diversification apporté par les cryptomonnaies

À l’échelle mondiale, les actifs cryptographiques sont considérés comme une réelle « réserve de valeur ». 79 % des propriétaires de cryptomonnaies à travers le monde déclarent acheter et conserver ces actifs en vue d’un investissement sur le long terme.

Plus significatif encore : en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique, plus de la moitié des personnes interrogées utilisent les cryptomonnaies régulièrement pour commercer et réaliser des profits.

Les points importants par région

États-Unis

La proportion d’américain détenant des cryptomonnaies a presque doublé au cours de l’année 2021. C’est une personne sur cinq qui détient des actifs cryptographiques sur le sol américain. 42% des répondants demandent plus de ressources éducatives afin de se sentir plus à l’aise avec ce nouvel écosystème. Seulement 23% des personnes ayant répondu pensent que les cryptomonnaies peuvent être l’avenir de l’argent. Dans une moindre mesure 16% pensent que c’est un outil pour se prémunir de l’inflation. Tandis que 85% des américains qui détiennent des cryptomonnaies voient une réelle « réserve de valeur » à détenir sur le long terme.

Europe

L’Europe dispose d’une propriété en matière d’actifs cryptographique similaire aux pays développés, comme les États-Unis et l’Australie, 20 % de la population détient des cryptomonnaies. Plus de la moitié sont des « crypto-curieux », une personne qui ne dispose pas encore d’actif, mais qui se dit prête à faire le pas de l’achat au cours de l’année prochaine. Certains pays comme l’Irlande ou l’Allemagne disposent d’une grande majorité de « crypto-curieux ».

En Europe, c’est 2 personnes sur 5 qui ont pu acquérir des cryptomonnaies au cours de l’année 2021. Cependant, seulement 7 % des répondants envisagent d’acheter au cours de l’année 2022 contre une intention d’environ 20 % dans le monde entier.

Tout comme les États-Unis, l’Europe ne pense pas que les cryptomonnaies pourraient être l’avenir de l’argent (20 %). Cela pourrait venir du fait de la stabilité des monnaies européennes (euro, livre sterling, couronne danoise, suédoise ou tchèque par exemple). Par rapport à d’autres nations qui ont connu de forts épisodes inflationnistes au cours des 10 dernières années.

Moyen-Orient

Israël et les Émirats arabes unis ont connu une adoption rapide aux cryptomonnaies. C’est environ 30 % de la population qui détient des actifs. D’autres faits marquants, un tiers des non-initiés à la cryptomonnaie serait prêt à en acquérir l’année prochaine. Aussi, un tiers des personnes qui détiennent des actifs cryptographiques l’utilisent pour faire des achats ou du commerce.

Afrique

De manière générale en Afrique l’adoption est modérée, 22 % des répondants possèdent des cryptomonnaies. Mais environ 40 % prévoient d’acquérir dans un futur proche des cryptomonnaies. Au Nigéria, c’est même une personne sur deux qui se dit prête à faire le pas de l’achat. En Afrique, les habitants peuvent être régulièrement dépendant de la valeur de leur monnaie au dollar. C’est pourquoi près de seulement 14 % des non-propriétaires de cryptomonnaies n’ont pas confiance dans cette nouvelle classe. De manière générale, les Africains souhaitent s’éduquer à la cryptomonnaie (56 %) afin de franchir le cap de façon raisonné.

Asie

L’Asie représente le continent leader de l’adoption à travers le monde avec presque deux personnes sur cinq qui détiennent des cryptomonnaies. L’Indonésie (41 %) est le pays qui est le plus avancé en matière d’adoption à l’échelle nationale. Une explosion pendant l’année 2021 à Hong Kong, en Inde ou en Indonésie. Effectivement, la moitié de ceux qui détiennent des cryptomonnaies l’ont acheté en 2021. Les répondants présents dans ces pays pensent à 65 % qu’il s’agit d’un moyen de se prémunir de l’inflation. Même constat à Singapour alors que la monnaie est stable, mais plus de 40 % des personnes se tournent vers les cryptomonnaies pour couvrir le risque de l’inflation.

Amérique du Sud

Le Brésil tout comme l’Indonésie sont les leaders mondiaux de l’adoption avec environ 41 % de la population qui détient des cryptoactifs. C’est aussi plus d’un méconnaisseurs sur deux qui se dit prêt à acheter des cryptomonnaies l’année prochaine. Au cours des 10 dernières années, les monnaies locales du Mexique et du Brésil ont été dévaluées vis-à-vis du dollar, de 64 % et de près de 200 % pour le Brésil. La dévaluation de leur monnaie est corrélée à l’intention d’acheter des cryptomonnaies dans le monde. La confiance règne dans les cryptomonnaies pour les répondants d’Amérique du Sud. Ils voient pour eux une solution d’avenir dans les actifs cryptographiques.

Conclusion

Le rapport de Gemini fait un état des lieux de l’adoption des cryptomonnaies au niveau mondial. La technologie commence doucement à rentrer dans les mœurs. On note un regard bien différent de la vision que pouvait avoir le monde entier en 2017. L’année 2021 a été la consécration de l’avancement de l’adoption à grande échelle. De bon augure pour la suite et le développement de ce nouveau secteur.

Constat important à souligner, le rapport met en avant une forte disparité entre les pays qui connaissent une forte inflation et se réfugient vers les cryptomonnaies. A contrario, les pays riches peu sujet à la volatilité de leur monnaie et à l’inflation ont beaucoup moins confiance dans les cryptomonnaies et n’utilisent pas ces dernières pour se protéger. Un constat alarmant pour l’avenir de l’économie mondiale. 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Emile Stantina

“Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »
L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté “

Rank Math Seo Pro Weadown, Wordfence Premium Nulled, Yoast Nulled, PHP Script, Fs Poster Plugin Nulled, Astra Pro Nulled,Woodmart Theme Nulled, Wpml Nulled, Avada 7.4 Nulled, Woodmart Theme Nulled, PW WooCommerce Gift Cards Pro Nulled, Elementor Pro Weadown, Newspaper – News & WooCommerce WordPress Theme, Nulledfire, Slider Revolution Nulled, Elementor Pro Weadown, Jnews 8.1.0 Nulled, WeaPlay, Business Consulting Nulled, WP Reset Pro, Newspaper 11.2, Flatsome Nulled, Woocommerce Custom Product Ad, Premium Addons for Elementor, Jannah Nulled, Consulting 6.1.4 Nulled, Plugins, WordPress Theme, Dokan Pro Nulled

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker.