Technology

Test Philips Fidelio L3 : notre avis –

Test philips fidelio L3 def

Dernier né de la série L, le Philips Fidelio L3 arrive après le Philips PH805, premier casque à réduction de bruit active de la marque qui nous avait laissé une impression mitigée. Avec ce nouveau modèle audio sans fil Fidelio L3, la firme néerlandaise revient dans le game en se positionnant face aux géants Sony et Bose sur le marché des casques Bluetooth haut de gamme. Philips nous propose donc un casque Bluetooth à réduction du bruit active certifié Hi-Res Audio et disponible en ce moment au prix très compétitif de 199,99 €. Découvrons le plus en détails.

Un design résolument haut de gamme

Casque fermé au format Circum-aural, le Fidelio L3 offre tous les attraits d’un modèle résolument haut de gamme avec des coussinets en mousse à mémoire de forme pour un confort optimal sur les oreilles et un arceau en métal recouvert de simili cuir qui donnent à l’ensemble un aspect luxueux avec une belle finition. Si les oreillettes peuvent pivoter à 90° pour poser le casque à plat, il est en revanche impossible de le plier complètement pour le ranger dans son étui de transport. Par un effet de style, les indications L et R sont immédiatement visibles à l’intérieur des coussinets, pratique pour ne pas mettre le casque à l’envers.

Pour conclure sur l’esthétique, on regrettera tout de même l’aspect un peu massif du casque avec ses deux coques arrondies assez imposantes. Et c’est particulièrement flagrant si on le compare à certains modèles comme le Plantronics Backbeat 2 ou le Bose Headphones 700 qui offrent un profil bien plus affiné. 

 

Le L3 est relativement lourd avec 360g sur la balance, seulement 26g de moins qu’un AirPods Max donc, mais il reste confortable pour une utilisation prolongée. La conception fermée du Fidelio L3, qui tranche avec les modèles précédents L1 et L2 de type ouverts, procure une vraie sensation d’enfermement propice à l’immersion dans la musique.

Casque Philips Fidelio L3 avec les accessoires

Au rayon accessoires, Philips nous offre le même package que chez les modèles plus chers comme le WH-1000XM4 de Sony : un câble USB-C pour la recharge, un adaptateur avion, un câble audio mini jack pour l’utiliser en filaire et une belle house de transport en cuir qui n’a rien à envier aux modèles hauts de gamme de chez Bose ou Sony. 

Connexion Bluetooth 5.1 avec du vrai multipoint

Casque résolument moderne, le Fidelio L3 bénéficie de la fonction Google Fast Pair pour un appairage rapide avec les smartphones Android. À l’usage, si on met de côté les nombreux bugs liés à l’application Philips, tout a bien fonctionné avec les téléphones utilisés pour cet test : Huawei P30, Honor 8 et Samsung A52 5G. De manière classique, le témoin de charge du casque s’affiche en haut de l’écran du smartphone. Le Fidelio L3 est 100 % compatible avec Alexa et Google Assistant pour lancer votre playlist mais Siri manque à l’appel. Les utilisateurs d’iPhone sont d’ailleurs largement pénalisés puisqu’ils n’auront pas non plus accès au codec audio haute qualité aptX HD, Apple se limitant au seul codec AAC.

Avec ce nouveau modèle, Philips propose du Bluetooth 5.1 multipoint pour connecter deux appareils simultanément, un vrai plus que l’on ne trouve pas toujours, surtout à ce prix. On peut ainsi regarder une série Netflix sur son PC et prendre un appel en mains libres, puis revenir à la série très facilement sans rien avoir à faire soi-même. Par ailleurs, la reconnexion automatique des deux derniers périphériques appairés est aussi de la partie.

 Casque Philips Fidelio L3 en position debout 

On notera d’ailleurs que le Fidelio L3 s’en sort plutôt bien pour les communications avec un son très propre, enfin à condition de ne pas téléphoner dans un environnement trop bruyant, car comme nous le verrons plus loin la réduction de bruit n’est pas toujours au top. Pour visionner des vidéos, les performances du casque Philips sont aussi en demi-teinte. Si la latence est quasiment imperceptible sur YouTube ou d’autres applications avec un smartphone, c’est beaucoup moins fluide sur un ordi avec un fort décalage image/son qui devient gênant si on veut regarder un film ou une série.

Le Fidelio L3 est également équipé de capteurs infrarouges qui vont interrompre la musique si vous ôtez le casque et la remettre ensuite, une option désormais classique mais qui marche très bien avec le L3, sans aucun décrochage. Notez également que celui-ci s’éteint automatiquement au bout de 5 minutes d’inactivité.

Des commandes tactiles perfectibles

Pour les commandes, le casque Philips Fidelio L3 offre un mix entre le tactile pour la musique et des boutons pour gérer la réduction de bruit. Côté tactile, Philips reprend le système de son concurrent Sony WH-1000XM4 : un glissement vertical vers le haut ou le bas pour le réglage du volume, un mouvement horizontal vers la gauche ou la droite pour changer de morceau et un simple appui pour mettre en pause la musique ou répondre à un appel. Pour les commandes physiques, tout est également concentré sous la coque droite avec un premier bouton pour régler la RBA et un second pour activer l’assistant vocal. À gauche, un seul et unique bouton pression va allumer le casque et lancer la procédure d’appairage si vous restez appuyé environ 5 secondes. Encore une fois, on est proche de ce que propose Sony. 

 Casque Philips Fidelio 3 connectique  

À défaut d’être original, c’est donc un dispositif éprouvé qui est utilisé pour le L3. Par contre, si les commandes répondent assez bien sur la zone tactile, celle-ci s’avère trop sensible. Il nous arrivé de couper la musique rien qu’en effleurant le casque ! En outre, le réglage du volume demandera un petit temps d’adaptation et la communication avec l’assistant vocal n’est pas toujours optimale sur Android. Même en actionnant le bouton dédié sous le casque, il reste parfois aux abonnés absents, ce qui peut finir par agacer l’utilisateur. Bref, les commandes fonctionnent mais il y a encore une marge de progression selon nous.

Une application avec des bugs 

Pour aller plus loin dans les réglages du Fidelio L3, la firme néerlandaise nous recommande son application dédiée, Philips Headphones, disponible sur Android et iOS. C’est une appli basique par rapport à celles de Jabra ou Sony par exemple qui offrent une palanquée de fonctionnalités. L’appli Philips sert essentiellement à faire les mises à jour, gérer les différents modes de réduction du bruit et indiquer le codec audio utilisé (AAC, SBC, aptX ou aptX HD) mais sans pouvoir intervenir dessus.

Avec une connexion souvent laborieuse et de nombreux bugs sur Android, l’appli compagnon ne nous a pas vraiment convaincu lors de ce test. Alors que notre smartphone Huawei P30 était connecté en aptX HD, elle affichait uniquement de l’AAC. Il aura fallu la relancer plusieurs fois pour avoir les bonnes informations. Et cela nous est arrivé à plusieurs reprises lors des tests. Mais l’appli Philips n’a heureusement pas que des défauts, elle affiche avec précision le niveau de batterie du casque et propose un égaliseur assez efficace sur lequel nous reviendrons dans la partie son.

Application Philips HeadPhones Menu 

Et puis, il faut aussi dire que Philips a fait du chemin car le PH805 ne proposait même pas d’application, une aberration. La marque ne pouvait même pas mettre à jour son casque, pourtant touché par plusieurs bugs… Au moins, il est permis d’espérer cette fois que Philips corrigera ces quelques soucis de jeunesse. En attendant qu’elle le fasse, nous déconseillons toutefois son usage (installez l’appli quand même de temps en temps pour les mises à jour de firmware, mais désinstallez-la après).

Une RBA efficace, mais un mode « awareness » bruyant

Le Fidelio L3 propose 3 modes de réduction de bruit : la RBA classique, une fonction « awareness » pour laisser entrer les sons environnants et un mode adaptatif. Les deux premiers sont accessibles via les touches sous le casque mais pour plus de réglages sur la sensibilité au bruit, il faudra nécessairement passer par l’appli Philips Headphones.

Avant d’aller plus loin, signalons que le L3 offre une très bonne isolation passive en tant que casque fermé, ce qui est plutôt un gage de qualité. La réduction du bruit active marche également très bien, en particulier sur les sons graves. Elle est peut-être légèrement moins efficace que chez les leaders du marché mais demeure tout à fait satisfaisante dans un environnement bruyant. Dans les transports, on n’entend quasiment plus les rames de métro et le casque nous épargne même les conversations à proximité dans le bus.

Nous sommes plus réservés sur le mode « Awareness » ou transparence qui n’est pas très probant en extérieur car le volume des bruits ambiants est bien trop élevé, même quand on le règle sur le minimum. Ce mode s’avère toujours utile pour entendre les bruits de la circulation et téléphoner avec un bon retour de sa propre voix dans le casque mais il est largement perfectible.

 Application Philips Headphones réglages de la réduction de bruit 

 

De son côté, le mode adaptatif s’appuie sur l’intelligence artificielle pour gérer la réduction de bruit en fonction de l’environnement sonore. Si le système adaptatif fait le job, il est loin d’être parfait. On retrouve sur le Philips les mêmes défauts que sur le casque Sony WH-1000XM4, à savoir quelques décrochages de son intempestifs lorsque l’algorithme corrige le tir en temps réel.

On notera par ailleurs que le micro extérieur est un peu trop sensible, offrant une forte prise au vent qui peut rapidement devenir gênante. De manière étonnante, il nous est arrivé de provoquer de mini rafales de vent en marchant d’un pas rapide dans un couloir ! De plus, la mise en route de la RBA génère un souffle important largement perceptible si on éteint la musique. 

Qualité audio : le son Hi-Fi en version nomade

Pour la partie audio, Philips propose un casque à la pointe qui pourrait séduire les adeptes du son Hi-Fi en version nomade. Ce casque L3 certifié Hi-Res Audio embarque deux Haut-Parleurs de 40 mm avec la promesse « d’un son naturel et équilibré ». Le Fidelio L3 propose une réponse en fréquence de 7 Hz à 40 kHz, soit beaucoup plus large que la perception de l’oreille humaine qui se limite uniquement aux sons entre 20 Hz et 20 KHz (et encore), mais c’est ce critère qui lui permet d’obtenir sa certification Hi-Res.

D’ailleurs, attention car la Hi-Res ne s’obtiendra ici qu’en filaire. Le support du codec aptX-HD élargit vraiment l’espace sonore par rapport aux codecs de base AAC et SBC, ce qui est appréciable, mais ne fournit pas à proprement parler de son Hi-Res car il se limite à l’échantillonnage 24 bits 48 kHz quand le seuil de la certification Hi-Res est fixé à 24 bits 96 kHz. Est-ce bien important en pratique ? À notre sens non.

Rappelons que seuls les utilisateurs avec un téléphone compatible et des fichiers FLAC ou une plateforme de streaming audio HD pourront en bénéficier. Et justement, avec notre smartphone Huawei P30, nous avons gouté pleinement aux joies de l’aptX-HD avec un son très riche en détails et une belle spatialisation (le casque paraît moins fermé que d’autres de ce point de vue). Dès la première écoute, le ressenti est très agréable avec une signature sonore assez équilibrée en effet, des basses et des médiums bien présents et des aigus bien définis sans être agressifs si on pousse le volume. Cela tranche avec les casques modernes souvent bourrés de basses et manquant de subtilité.

L’ensemble est très maitrisé et reste précis quel que ce soit le genre de musique diffusé. On sent clairement l’expertise Philips Fidelio en matière de casques audiophiles ! En écoutant quelques concertos de Bach, on est même surpris par l’ampleur du son du Fidelio L3, toutes les nuances des cordes étant fidèlement retranscrites.

Arceau du casque Philips Fidelio L3  

Seule critique notable, le son est parfois un peu trop propre avec le Rock Hardcore ou la Techno qui ne sont pas ses styles de prédilection, même si le casque s’en sort tout de même très bien. L’égaliseur de l’appli apporte ainsi un vrai plus pour affiner la signature sonore avec des réglages prédéfinis par genre (Jazz-Classique-Hip Hop). On dispose également d’un preset personnalisable et mémorisable dans le casque, que nous avons particulièrement apprécié pour rajouter de la présence et donner plus de corps à un son déjà très bon. Cette fonction de mémorisation dans le casque rappelle ce que fait Jabra depuis déjà un moment. C’est très utile car contrairement à la plupart des concurrents, le casque ne perdra pas son égalisation si vous le connectez ensuite à un autre appareil que votre smartphone.

À noter que comme beaucoup d’autres, le L3 donne un son plus basseux quand la réduction du bruit active est lancée. C’est un peu dommage mais c’est un défaut classique. Globalement le Fidelio L3 tient ses promesses avec un beau son enveloppant et un vrai confort d’écoute. Pour les puristes, sachez qu’on récupère un peu de graves en passant en filaire, même si le câble audio est un peu court pour le brancher sur un système Hi-Fi de salon. Au final, le Philips Fidelio L3 offre une très belle palette sonore, avec une qualité audio indéniable pour un casque Bluetooth.

Une autonomie dans la bonne moyenne

L’autonomie annoncée par le constructeur est de 38 h sans ANC et 32 h avec la réduction de bruit activée. Le score est forcément un peu plus bas avec l’aptX HD, codec audio plus énergivore. Mais cela reste très correct pour se faire plaisir en musique sur la longueur. D’autant qu’avec sa bonne isolation passive naturelle, on peut très bien se passer de l’ANC pour économiser la batterie. Avec une autonomie tournant autour des 30h, le Fidelio L3 fait donc jeu égal avec les meilleurs casques du marché comme le Sony WH-1000XM4.

 Casque Philips Fidelio L3 - Oreillette droite 

Lors de nos tests, nous avons pu l’utiliser pendant une semaine sans se soucier de la batterie. Ce qui est plutôt appréciable pour un produit nomade. Et lorsque le casque atteint le seuil des 30 %, un message sonore se fait entendre et revient régulièrement pour nous inciter à le recharger. Notez qu’en cas de batterie faible, une charge rapide de 15 minutes vous permettra de repartir pour 6 heures de musique. Il faudra compter quasiment 2 heures pour le recharger complétement via la câble USB-C fourni. Enfin, sachez que le casque nécessite d’être allumé pour fonctionner, donc même en filaire, vous ne pourrez plus l’utiliser si vous n’avez plus de batterie. 

Le point sur la concurrence

Sur le marché, les principaux concurrents de ce casque sont le Sony WH-1000XM4 qui reste notre favori, le Bose Headphones 700, le Momentum 3 Wireless de Sennheiser ou encore le récent QuietComfort 45, autre modèle attractif de chez Bose. S’il ne prend pas en charge l’aptX HD, le casque Sony embarque en revanche le codec maison LDAC permettant d’atteindre un échantillonnage supérieur de 24 bits 96 kHz. Il propose par ailleurs une annulation de bruit meilleure que celle du Fidelio L3 et des fonctionnalités intelligentes qui manquent à l’appel sur le Philips.

 

Avec une expertise reconnue dans le domaine de la Réduction de Bruit Active, les casques Bose HP700 et QuietComfort 45 ont aussi leur carte à jouer face au Fidelio L3 mais ce dernier offrira un son plus détaillé selon nous. Quant au Momentum 3 Wireless de Sennheiser, il constitue une belle alternative au casque Philips, avec un son de haute volée riche en basses mais clair et précis pour un prix bien supérieur néanmoins.

 

Conclusion

Le Philips Fidelio L3 est sans doute le meilleur casque Bluetooth de la marque, avec un design soigné, un son de très bonne qualité prenant en charge l’aptX-HD, une connexion multipoint, un EQ mémorisable dans le casque et une bonne autonomie. Toutefois ses commandes et son mode transparence sont largement perfectibles, de même que son application qui souffre de bugs très ennuyeux. Il est possible de s’en passer, mais nous appelons tout de même Philips à corriger le tir, car à ce prix l’application se doit de fonctionner correctement. Il y a clairement du progrès depuis le PH805, et si l’on évite l’application et le mode de transparence, le L3 délivre une belle prestation globale. Mais tant que les bugs de l’application persisteront, nous continuerons de vous conseiller en priorité les concurrents de chez Sony, Bose ou Sennheiser et n’accorderons pas sa 4e étoile au Fidelio L3.

Woodmart Theme Nulled, WP Reset Pro, Newspaper 11.2, Newspaper – News & WooCommerce WordPress Theme, Premium Addons for Elementor, Rank Math Seo Pro Weadown, WeaPlay, WordPress Theme, Plugins, PHP Script, Jannah Nulled, Elementor Pro Weadown, Woocommerce Custom Product Ad, Business Consulting Nulled, Jnews 8.1.0 Nulled, Avada 7.4 Nulled, Nulledfire, Dokan Pro Nulled, Yoast Nulled, Flatsome Nulled, PW WooCommerce Gift Cards Pro Nulled, Astra Pro Nulled, Woodmart Theme Nulled, Slider Revolution Nulled, Wordfence Premium Nulled, Elementor Pro Weadown, Wpml Nulled, Consulting 6.1.4 Nulled, Fs Poster Plugin Nulled

Back to top button