COVID-19

Vaccins, contaminations : où en est le continent africain avec le Covid-19 ?

​Si la République Démocratique du Congo (RDC), la Namibie et l’Ouganda ont enregistré le 17 juin leur plus haut nombre de cas hebdomadaires depuis le début de la pandémie, l’OMS Afrique a aussi noté une accélération de la vaccination sur le continent. Plus de 5 millions de doses ont été administrées au cours des cinq derniers jours, par rapport à une moyenne hebdomadaire de 3,5 millions de doses lors des dernières semaines. Retour sur quelques chiffres liés au virus pour chaque pays.

Le pays le plus touché par le Covid-19 (avec presque 1,8 million de cas et presque 60 000 morts), a été aussi parmi les premiers à lancer sa campagne de vaccination le 17 janvier. Après avoir revendu ses doses du vaccin AstraZeneca en raison d’une faible efficacité face au variant sud-africain, le gouvernement a opté pour le Pfizer-BioNTech ainsi que le Johnson&Johnson. 3 millions de doses ont pu être acheminés à ce jour. Plus de 3% de la population a reçu une première dose sur 59 millions d’habitants.

Après avoir lancé sa vaccination le 29 janvier avec le vaccin russe Spoutnik V, l’Algérie a depuis multiplié la provenance de ses doses, administrant aussi le chinois Sinopharm et le suédo-britannique AstraZeneca. Après avoir reçu 1,8 million de doses, près de 6% de sa population de 44 millions d’habitants a pu recevoir une première dose. Depuis le début de la pandémie, l’Algérie a enregistré 135 219 cas et 3 746 décès liés au Covid-19.

Voir aussi : Algérie : après 15 mois de fermeture, les frontières rouvrent partiellement

Alors que l’Angola observe une résurgence de cas, le pays espère recevoir rapidement des doses supplémentaires au 1,3 million de doses d’AstraZeneca, de Sinopharm et de Spoutnik V déjà reçues. Lancée le 2 mars, la campagne de vaccination a pu administrer une première dose à 2,3% de la population, et vacciner entièrement 1,28% des habitants. Depuis le début de la pandémie, l’Angola a enregistré 37 467 cas et presque 900 décès liés au Covid-19 sur 33 millions d’habitants.

Le petit pays de 12 millions d’habitants vaccinent sa population depuis le 29 mars à l’aide de l’AstraZeneca et du Sinovac. Après avoir reçu près de 350 000 doses, seulement 0.22% de la population a reçu sa première dose. Le pays compte 8 140 cas de contaminations et 103 décès depuis le début de la pandémie.

Après avoir reçu 292 400 doses dont 200 000 du vaccin chinois Sinovac, le Botswana a pu administrer depuis le 10 mars une première dose à 6.28% de sa population de 2 millions d’habitants. Le pays a enregistré 65 815 cas de contaminations et 9490 décès liés au Covid-19.

Le Burkina Faso a reçu ses premières doses d’AstraZeneca le 30 mai. Pour une population de près de 21 millions d’habitants, le pays a reçu seulement 115 000 doses. Moins d’1% des Burkinabés ont pu recevoir une première dose. Le pays a enregistré 13 464 cas de contaminations et 167 décès.

Voir aussi : Vaccin anti-Covid-19 : le scepticisme et la désinformation prospèrent en Afrique

Si le nouveau président Évariste Ndayishimiye a qualifié l’été dernier le coronavirus ennemi public numéro 1, le Burundi fait toutefois partie des 4 pays d’Afrique (avec la Tanzanie, l’Erythrée et le Tchad) qui n’ont pas commencé à vacciner leur population. Selon les chiffres disponibles, le nombre de contaminations monterait à seulement 5 121 cas et à 8 décès pour 12 millions d’habitants.

Pour une population de 26,5 millions d’habitants, le Cameroun a reçu en totalité près de 600 000 doses de vaccins AstraZeneca et Sinopharm. Seulement 0,34% de sa population a reçu une première dose. 80 090 cas de contaminations ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, ainsi que 1 310 décès.

L’archipel lusophone présente un taux significatif de 6,54% de vaccinés (première dose), après avoir reçu près de 80 000 vaccins (AstraZeneca, Sinopharm et BioNTech) depuis le 18 mars. Près de 32 000 contaminations et 281 morts ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, pour une population de 600 000 habitants.

Voir aussi : Covid-19 au Cap-Vert : face au tourisme en berne, le modèle économique est à réinventer

  • République centrafricaine 

Après avoir accusé un certain retard dû à la situation sécuritaire, Bangui a reçu 80 000 doses d’AstraZeneca mi-mai, pour une population de 4,7 millions d’habitants. 11 032 cas de contaminations ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, ainsi qu’une centaine de décès.

L’archipel des Comores affiche un taux de presque 10% de vaccinés d’une première dose, pour une population de 900 000 habitants. Le pays aurait disposé de 112 000 doses d’Astrazeneca et de Sinopharm, avec une campagne de vaccination qui a débuté le 15 mars. 4000 contaminations et 146 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés.

La République du Congo a reçu 112 000 doses de Sinopharm et Sputnik V, et a commencé à vacciner le 23 mars 2021. Sur une population de 5,5 millions d’habitants, seul 1.65% ont reçu une première dose. 12 298 ont été contaminés depuis le début de la pandémie, et 161 sont décédés.
 

  • République Démocratique du Congo

En nombre absolu de cas, le pays d’Afrique centrale est loin d’être le plus touché: 35 918 contaminations et 854 décès recensés depuis le 10 mars 2020, dont 25 777 cas dans la capitale Kinshasa. Cependant, seulement 451 000 doses d’AstraZeneca ont pu être acheminées pour une population de 89,6 millions d’habitants.

Voir aussi : Covid-19 : un scénario à l’indienne est-il possible en Afrique ?

Avec ses 754 000 doses d’Astrazeneca, la Côte d’Ivoire a pu vacciner d’une première dose 2.6% de sa population de 26 millions d’habitants depuis le 1er mars. 48 000 cas de contaminations et 307 morts ont été enregistrés.

Petit pays d’un million d’habitants de la Corne de l’Afrique, Djibouti a reçu 324000 doses d’Astrazeneca et de Sinovac. Près de 2% de sa population a reçu une première dose depuis le 15 mars, alors que 11 586 ont été contaminés et 154 seraient décédés.

Fortement touché par le virus, l’Egypte a vacciné sa population de 102 millions d’habitants depuis le 24 janvier. Avec des livraisons de 6,8 millions de doses d’AstraZeneca, de Sinopharm et de Sinovac, seulement 2.83% des Egyptiens auraient reçu une première dose. 276 190 contaminations ont été enregistrés ainsi que 15 791 morts.

L’Erythrée, 3,5 millions d’habitants, fait partie des 4 pays qui n’ont pas commencé à vacciner. Les chiffres disponibles affichent 5 285 contaminations et 19 morts.

Récemment rebaptisé, Eswatini (ex-Swaziland) a commencé à vacciner sa population d’1,2 million d’habitants le 19 mars, après avoir reçu 66 400 doses d’AstraZeneca. Près de 3% des habitants ont reçu une première dose. Eswatini a enregistré 18 800 cas de contaminations et 677 décès.

Traversé par une guerre sans fin, le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique a reçu 2,5 millions de doses d’AstraZeneca et de Sinopharm. 1.7% des Éthiopiens ont été vaccinés depuis le 13 mars. Près de 274 899 contaminations ont été enregistrées ainsi que 4 276 morts.

N’ayant pas bénéficié du mécanisme Covax, le Gabon s’est dirigé vers la Chine pour se fournir de 300 000 doses de Sinopharm. Au 19 juin, moins d’1% des 2,2 millions de Gabonais seraient complètement vaccinés. 24 834 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 157 décès.

Voir aussi : Covid-19 au Gabon : un allègement bienvenu des restrictions sanitaires

1,27% des Gambiens ont reçu une première dose d’AstraZeneca, alors que le gouvernement a commencé à vacciner le 12 mars. 51 000 doses ont été acheminées depuis cette date alors que 6000 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 181 décès.

Après avoir reçu 1,3 millions de doses et commencé à vacciner le 1er mars, le Ghana a pu administrer une première dose d’AstraZeneca à 2,74% de sa population de 31 millions d’habitants. 1,21% des Ghanéens serait totalement vacciné. Le pays a enregistré 94 913 contaminations et 793 décès.

685 455 doses d’AstraZeneca, de Sinopharm, de Spoutnik V et de Sinovac ont été acheminés vers la Guinée depuis le début de la pandémie. Le pays compte parmi ceux qui ont vacciné le plus tôt, à savoir le 31 décembre 2020. 2,3% des Guinéens ont reçu une première dose. 23 450 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 168 décès.

Moins d’1% des 2 millions de Bissau-Guinéens ont reçu une dose d’AstraZeneca depuis le début de la campagne le 2 avril. Le pays a enregistré 3824 contaminations et 70 décès.

Ne bénéficiant pas du mécanisme COVAX, la Guinée Equatoriale s’est tournée vers la Chine et son vaccin Sinopharm afin de pouvoir commencer à vacciner sa population d’1,4 million d’habitants. Au 19 juin, 10% de la population aurait reçu une première dose et 7% seraient totalement vaccinés. 8700 ont été contaminés par le virus, et 120 morts ont été enregistrés.

Voir aussi : Vaccination contre le Covid-19 : l’OMS appelle à davantage de solidarité

Sur une population de 53 millions d’habitants, 2.12% de Kenyans ont reçu une première dose d’AstraZeneca depuis le début de la campagne le 5 mars. 1,2 million de doses du vaccin suédo-britannique ont été livrés. 178 078 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 3 437 morts.
 

Le Lesotho a commencé à vacciner le 10 mars après avoir reçu 136 000 doses d’AstraZeneca et de Sinopharm. 1,4% de la population a reçu une première dose. 11 010 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 327 décès.

Moins de 100 000 doses d’AstraZeneca ont été acheminées au Liberia, sachant que la population compte 5 millions d’habitants. Depuis le début de la campagne du 1 avril, 1,26% des Libériens ont reçu une première dose. 2 834 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 95 morts.

Après avoir disposé de 408 000 doses d’AstraZeneca, de Sinopharm et de Spoutnik V, la Libye a commencé à vacciner le 15 avril. Au 19 juin, 5% de la population a reçu une première dose alors que 190 426 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 3 173 décès.

Le gouvernement malgache a longtemps tenu à l’écart sa population de 27 millions d’habitants de toute vaccination, préférant mettre en avant le CVO +, un remède traditionnel à base de plantes endémiques comme l’artemisia et le ravintsara. Ayant fini par se résigner, la campagne de vaccination a commencé le 10 mai, après l’acheminement de 250 000 doses d’AstraZeneca par le biais du mécanisme Covax. Au 18 juin, 0.8% a reçu une première dose. L’île a compté 42 076 contaminations et 895 décès.

Voir aussi : Madagascar : la mystérieuse “prophétesse” brésilienne derrière le Covid-Organics

Le Malawi a commencé à vacciner le 11 mars, après la réception de 442 390 doses d’AstraZeneca, pour une population de 19,1 millions d’habitants. Près de 2% de la population a reçu une première dose. Le pays a enregistré 34 781 cas de contaminations et 1 166 décès.

Traversé par d’importants changements politiques, le Mali peuplé de 20 millions d’habitants n’a entamé sa campagne de vaccination que le 31 mars, après la réception de 396 000 doses d’AstraZeneca par le mécanisme Covax. Moins d’1% de la population a pu être vacciné. Le pays sahélien a enregistré 14 375 contaminations et 524 morts.

Le Maroc est un des pays africains les plus avancés sur sa campagne de vaccination qui a débuté le 28 janvier. 25% des Marocains ont reçu une première dose d’AstraZeneca ou de Sinopharm, et près de 20% sont totalement vaccinés. Le royaume a toutefois été lourdement touché par le virus avec 525 924 cas et 9 233 décès.

Sur 1,3 million d’habitants, l’Ile Maurice a déjà pu vacciner 17% de sa population depuis le 25 janvier, à l’aide de 874 000 doses d’AstraZeneca, de Spoutnik V et du vaccin indien Covaxin. Le pays a enregistré 1 761 cas de contaminations et 18 décès.

Voir aussi : Chine – Afrique : quelle crédibilité pour “la diplomatie du vaccin” chinoise ?

Moins d’1% des Mauritaniens ont pu recevoir une des 537 200 doses d’AstraZeneca, de Sinopharm ou du BioNTech, depuis le 26 mars. Le pays de 4,6 millions d’habitants a enregistré 20 288 cas de contaminations et 480 décès.

Avec seulement 684 000 doses d’AstraZeneca et de Sinopharm, le Mozambique n’a pu vacciner que 0.61% de sa population de 31,3 millions d’habitants depuis le 8 mars. Le pays a enregistré 72 123 cas de contaminations et 844 décès.

Plus de 3,5% des Namibiens ont pu recevoir une première dose d’AstraZeneca et de Sinopharm depuis le 19 mars. Le pays 2,5 millions d’habitants a enregistré 70 112 cas de contaminations et 1 107 décès.

Si le Niger a rouvert le 17 juin ses frontières terrestres fermées depuis mars 2020, sa campagne de vaccination n’est pour autant pas très avancée, avec seulement 0,75% de la population qui a reçu une première dose d’AstraZeneca ou de Sinopharm. Le pays, qui compte 24,2 millions d’habitants a enregistré 5 459 cas de contaminations et 193 décès.

Voir aussi : Accès au vaccin contre le Covid-19 en Afrique : « Les autorités font au mieux avec ce qui est disponible »

Le pays le plus peuplé d’Afrique a reçu près de 4 millions de doses d’AstraZeneca début mars grâce au dispositif Covax. Au 18 juin, moins d’1% de la population a pu recevoir une première dose. Sur 206 millions d’habitants, 167 155 cas de contaminations ont été enregistrés ainsi que 2 117 décès.

Près de 2% d’Ougandais ont pu recevoir une première dose des 964 000 vaccins AstraZeneca livrés, depuis le 10 mars. Le pays, qui compte 45,7 millions d’habitants a enregistré 70 176 cas de contaminations et 626 décès.

Le Rwanda fait partie des rares pays africains a avoir pu recevoir des doses de BioNTech et Moderna, en plus de l’AstraZeneca. Avec près d’1 million de doses reçu, 3% de la population a pu être vaccinée une première fois, depuis le 14 février. Le pays de 13 millions d’habitants a enregistré 30 048 cas de contaminations et 378 décès.

Le petit archipel du Golfe de Guinée, qui compte 200 000 habitants, a pu vacciner près de 12% de sa population après la livraison de 24 000 doses d’AstraZeneca grâce au dispositif Covax. Le pays a enregistré 2 360 cas de contaminations et 37 décès.

3,27% des Sénégalais a pu recevoir une première dose d’AstraZeneca et de Sinopharm, depuis le 23 février. Le pays de 16,7 millions d’habitants a enregistré 42 259 cas de contaminations et 1 158 décès.

Voir aussi : Covid-19 au Sénégal : début de la campagne de vaccination

L’archipel au large de l’Afrique orientale a été le premier Etat africain à lancer sa vaccination. Au 18 juin, près de 67% des 100 000 Seychellois ont été vaccinés totalement grâce à l’AstraZeneca, au Sinopharm ou au Spoutnik V. Le pays a enregistré 14 123 cas de contaminations et 55 décès.

Près de 1% des 8 millions SierraLéonais a reçu une première dose des 324 125 vaccins reçus d’AstraZeneca ou de Sinopharm, depuis le 15 mars. Le pays de 8 millions d’habitants a enregistré 4 631 cas de contaminations et 82 décès.

Avec 15,9 millions d’habitants, seules 500 000 doses d’AstraZeneca ou de Sinopharm ont été acheminées vers la Somalie. Au 18 juin, moins d’1% de la population a été vacciné. Le pays a enregistré 14 841 cas de contaminations et 775 décès.

1 million de doses d’AstraZeneca et Sinopharm ont été livrées au Soudan, qui a commencé à vacciner le 9 mars. Au 18 juin, moins d’1% des 43,8 millions de Soudanais a été vacciné. Le pays a enregistré 36 347 cas de contaminations et 2 737 décès.

Voir aussi : Covax : “Cela ne sert à rien d’être vacciné en Europe si ce n’est pas aussi le cas dans les pays africains”

Comptant parmi les pays les plus pauvres d’Afrique, le Soudan du Sud a reçu seulement 60 000 doses d’AstraZeneca grâce au dispositif Covax début avril. Le pays qui compte 11,2 millions d’habitants, a enregistré 10 764 cas de contaminations et 115 décès.

La Tanzanie fait partie des quatre pays qui n’ont pas commencé leur campagne de vaccination. Selon les seuls chiffres disponibles, le pays qui compte 59,7 millions d’habitants, a enregistré 509 cas de contaminations et 21 décès.

Le Tchad devrait intensifier sa campagne de vaccination dans les prochains jours, après n’avoir commencé à vacciner que début juin. 200 000 doses de Sinopharm ont été acheminées depuis le début de la pandémie, vaccinant seulement 0,04% de la population. Le pays qui compte 16,4 millions d’habitants, a enregistré 4 945 cas de contaminations et 174 décès.

Plus de 4% de Togolais ont pu recevoir une des 576 620 doses d’AstraZeneca, de BioNTech ou de Sinovac. Le pays qui compte 8,3 millions d’habitants, a enregistré 13 701 cas de contaminations et 127 décès.

La Tunisie vaccine depuis le 13 mars sa population après la livraison d’1,5 million de doses d’AstraZeneca, de Sinopharm, de Spoutnik V, de BioNTech et de Sinovac. Près de 9% des 11,8 millions de Tunisiens ont pu recevoir une première dose. Plus de 3% d’entre eux ont été complètement vaccinés. Le pays a enregistré 378 982 cas de contaminations et 13 874 décès.

Voir aussi : Covid-19 : la Tunisie est à la recherche d’oxygène

Depuis le 14 avril, moins d’1% des Zambiens a reçu une première dose des 241 600 vaccins reçus d’AstraZeneca et de Sinopharm. Le pays qui compte 18,4 millions d’habitants, a enregistré 125 157 cas de contaminations et 1 554 décès.

Après la réception de 1,9 millions de doses des vaccins Sinopharm, Sputnik V, Sinovac et Covaxin, le Zimbabwe a administré une première dose à 4,6% de sa population, depuis le 18 février. 2,7% serait totalement vacciné. Le pays qui compte 14,9 millions d’habitants, a enregistré 41 335 cas de contaminations et 1 656 décès.

Back to top button