COVID-19

What are the non-vaccines atteints of the COVID-19 aux soins intensifs?

Non-vaccinated people who are responsible for the moitié des patients atteints d’a severe form of COVID-19 aux soins intensifs present a three different medical profile of celui des patients who do not respect the vaccination calendar.

As our aircraft will need earlier in an article on January 19, all the people who need adequate vaccinations are intensified by a significant deficiency of the immune system due to health, organ, chemotherapy, and ‘A hemodialysis, an auto-immune malady, an immunodeficiency primaire innée, an infection by ill-controlled HIV, voire de leur grand age.

Some of the people who are vaccinated, or who do not know that there is a vaccine dose and who are retrouvent in a unit of intensive care it seems that COVID-19 is seriously aggravated, they present in the great majority des cas un facteur de risque sous-jacent. Le plus souvent, they are atteintes d’une maladie chronique, comme l’hypertension, le diabetes, une pulmonaire ou une cardiovascular maladie. Obesity also constitutes an important risk factor, car, lorsqu’any of the medical conditions in this present, it surpoids apparaît frequently as the facteur who played a crucial role in the development of a serious form of COVID-19 .

A study published in the International Journal of Obesity et effectuée au CHUM found that there was an increase of 10 points in the body mass index (for example, a body mass index of 35 kg/m2, compared to 25 kg/m2, qui correspond to u poids idéal) triplait (3.5 fois plus) le risque de mourir de la COVID-19 aux soins intensifs, et ce, même après avoir tenu compte de l’effet possible de l’age, du sexe, du diabète et de l’hypertension arterielle.

« Tous ces factseurs avaient été décrits au début de la pandémie comme accroissant le risque de développer une serious form of COVID-19 susceptible to the need for intensifs. Ils sont du same ordre qu’avant la vaccination, alors que pour les vaccinés, les facteurs de risque ont change et sont all associated with a deficiency of the système immunitaire, qui l’empêche de bien répondre au vaccin. Ils sont donc très différents de ceux des non-vaccinés », pointed out by Dre Madeleine Durand, specialist in internal medicine at CHUM.

People who are obese, hypertensive, diabetic, cardiac and suffer from lung disease and appear plus for those vaccinated who are retrouvent aux soins intensifs à cause d’a severe COVID-19. Cela demonstrates that “all those people who benefit from the protection provided by the vaccine, without comorbidities are affected by the capacity of the immune system to develop an immunity to the vaccination suite. They n’empêchent pas de bien répondre au vaccin », explains Dre Durand.

Well that beaucoup plus rarely, les intensivistes des hôpitaux rencontrent également des jeunes, minces et en parfaite santé qui sont terrassées par une severe form of COVID-19. «In effect, they arrive for those who have found another medical reason that has the status of non-vacciné to explain the serious COVID that a young person presents. Lors de la première vague, les médias ont rapporté des cases de peonnes jeunes et en santé, dont un athlete de triathlon, que sont die de la COVID. C’est un peu le drame de cette maladie-là, nous ne sommes pas encore capable de prédire précisément quel individual va faire une COVID et en décéder. Il ya encore cette lottery immonde dans la COVID-19 que demeure et vertu de laquelle on ne peut predire à 100%, à des characteristics de santé, d’age et de sexe, si un persona fera un se COVID-19 » , souligne la Dre Durand.

“A huge risk”

The facteur that increases the plus the risk of developing a serious form of COVID-19 and about going to intensify those people who are adequately vaccinated is in the non-vacciné status. Selon les données du site Santé Québec, ce risque relatif est 12 fois plus elevé que ceui que courent les persons que ont reçu deux doses de vaccin, voire trois doses.

« A person who smokes with a risk of 10 years plus he developed a cancer of the poumon and a risk of 2.5 years and a plus of developing a heart disease who has an autre who smokes. In medicine, a risque deux fois plus elevé is considered as a risque énorme », soulève la Dre Durand pour illustrer l’ampleur du risque de ne pas être vacciné.

In donnees | Pour tout savoir on COVID-19

The population of patients souffrant d’une severe form of COVID-19 et que se retrouve aux soins intensifs est assez jeune, plus jeune du moins que celle qui demeure sur les étages de l’hôpital, et ce, autant chez les vaccinés que chez them non-vaccinés. It still seems that the people are aged who are three fragile and they are three rarely conduites, but they do not survive the agressivité des traitements utilisés dans ces unités de soins. Ces patients âgés qui sont le plus souvent vaccinés demeurent donc à l’étage, et si leur COVID-19 s’aggrave, on leur offre plutôt des soins palliatifs. « Ce serait futile et même cruel de faire upload de intubations de deux, trois, voire quatre semaines et une circulation extracorporelle à des persons que a syndrome gériatrique de fragilité. Ce ne serait pas medically reasonable d’envoyer aux soins intensifs des people agées ayant des troubles cognitives, que n’arrivent pas à déplacer de leur lit à un fauteuil et pour lesquelles il n’y aurait aucun prognostic de récupération à long terme » , explain the Dre Durand.

Il n’y a donc pas de différence d’âge marquée entre les vaccinés et les non-vaccinés présents dans les unités de soins intensifs. “Même les vaccinés sont relatively jeunes, car les persons atteintes d’une deficiency de leur système immunitaire en raison d’une greffe ou d’une maladie primaire du système immunitaire, par exemple —qui composent le groupe des vaccinés—, sont jeunes. On ne greffera pas un poumon ou de la moelle osseuse à une personne agée », the specialist in internal medicine is needed.

Cette dernière rappelle par ailleurs que «me si le variant Omicron est globalement moins sévère que les variants qui l’ont précédé, la forma severe de la COVID-19, te que la voyait dans les autres vagues, encore encore. « Meme si en proportion, le virus [ce variant] Donne moins de cas grave, les gens que ont la malchance d’avoir une grave form de COVID-19, même à l’heure de la vague Omicron, sont excessively malades, ils le sont tout autant que lors des vagues antérieures. Ces gens-là ne font pas une maladie complètement différente. Omicron induit une maladie dont on doit encore se mefier », points out Dre Durand.

Autre constat que souligne l’efficacité du vaccin: although non-vaccinated people do not represent 10% of the adult population of Québec, they account for 40 to 50% of patients who are prized by a serious COVID-19 dans les unités de soins intensifs des hôpitaux. If the vaccination is not yet effective, the severe form of the malady will manifest itself more frequently than those vaccinated than non-vaccinated, and this will result in the presence of 90% of vaccinated people and 10% of non-vaccinated people Dans les unités de soins intensifs.

to see in video

WeaPlay, WordPress Theme, Business Consulting Nulled, Avada 7.4 Nulled, Newspaper – News & WooCommerce WordPress Theme, Nulledfire, Elementor Pro Weadown, Astra Pro Nulled, Plugins, Rank Math Seo Pro Weadown, Woodmart Theme Nulled, Elementor Pro Weadown,Woodmart Theme Nulled, Wordfence Premium Nulled, Flatsome Nulled, Yoast Nulled, Woocommerce Custom Product Ad, Jannah Nulled, Dokan Pro Nulled, Fs Poster Plugin Nulled, Jnews 8.1.0 Nulled, PW WooCommerce Gift Cards Pro Nulled, Newspaper 11.2, Premium Addons for Elementor, Slider Revolution Nulled, Wpml Nulled, PHP Script, WP Reset Pro, Consulting 6.1.4 Nulled

Back to top button